samedi 31 octobre 2009

Pour nos enfants...

c'est le grand jour (après Noël quand même) !

Et une "recette" ou plutôt un truc dernière minute que j'ai trouvé fort rigolo.
Une maman d'un élève de ma classe a envoyé des vers de terre!
Oui, oui...
Des vers de terre. Génial ces p'tites choses.

Rigolo, les enfants ont bien ri... Cela a fait fureur.

Facile comme tout, il fallait y penser.

Vous n'avez qu'à prendre un bonbon à la gelée en forme de ver, le mouiller un peu et le rouler dans les biscuits, au chocolat, émiettés.

Voilà et...


PS1. Il annonce de la pluie ce soir...haaaaaaa.

PS2 Demain, je me mets offiellement en mode Noël ! yesss...

mercredi 28 octobre 2009

Un fantôme sur mon cupcake... Boo!

Sympathique ces petits fantômes non?

Et surtout facile comme tout à faire.

Première étape : décider la grosseur de notre fantôme.

Je désirais que le fantôme soit assez petit pour aller sur un cupcake. Donc, il faut choisir en conséquence notre « boule » qui servira d’appui au séchage.


Vous pouvez utiliser de petites boules de styromousse (mousse de polystyrène) avec un pique de brochette.


Par contre, j’ai utilisé une bille qui était juste parfaite, ne trouvant pas de boule de styromousse assez petite.


Ensuite, vous n’avez qu’à prendre du fondant… pour ma part, je le fais.

Je fais celui à base de guimauve et deux temps trois mouvements.

La recette est ici : Fondant guimauve.


On roule en mettant du sucre glace. On fait des cercles avec un emporte-pièce.

Et l’on dépose délicatement sur notre boule. On façonne légèrement et on laisse sécher.

Une fois, le tout bien sèche, on dessine les yeux avec le crayon alimentaire.


Pour le gâteau, le cupcake c'est ici: Gâteau choco qui ont bercé mon enfance


Voilà, vous pouvez en mettre partout!


Belle décoration et biodégradable en plus… bon à éviter pour les diabétiques tout de même.

Et l’Halloween peut enfin arriver.
PS1 Je participe au concours de Nothing But me avec ce fantôme... c'est la dernière journée! Cliquer sur le logo. Demain les votes!!!

PS2Vivement Noël!

mardi 27 octobre 2009

Mon "Bat Mac" pour l'Halloween...

Il le fallait.
Je ne pouvais passer à côté.
L’Halloween est à nos portes et …
Il me fallait faire des macarons. Vous connaissez mon amour inconditionnel pour ces petites choses… et non pour l’Halloween , je l’admets.
Je suis plutôt du type Noël , Noël assez intense mais c’est une autre histoire.

J’ai pensé faire un macaron avec une chauve-souris.
Et qui pense chauve-souris, pense vampire, voir Dracula… de là l’effet sang qui coule du macaron.
Soyez rassuré, j’ai choisi mon « effet sang » avec soin.
J’y ai mis une confiture maison et pas n’importe laquelle, la recette de PH (Confidences sucrées) : Confiture Ispahan.
WOW!
Framboises, litchi et rose. J’adore!

Pour la recette des macarons c’est ici : Macarons de base
Et pour la garniture :

Confiture Ispahan (framboises/litchi/rose) de PH

150gr de litchis
550g de framboises
500 g de sucre
1 cuillère à soupe de sirop de rose
1 cuillère à soupe de jus de citron.

Mettre les litchis avec les framboises, le sucre et le jus de citron dans une casserole. Portez à ébullition. Mélanger doucement avec une spatule en bois. Brasser et écumer.
Ajouter le sirop de rose et remonter à ébullition.

Vérifier de temps à autre si votre confiture se gélifie légèrement, verser une goutte dans une assiette et passer votre doigt . Le doigt laissera une trace bien nette dans la confiture si elle est prête.
Empoter.

Pour la chauve-souris, vous n'avez qu'à dessiner délicatement sur le macaron avec un crayon noir alimentaire! Très plaisant ce gadget.
Il existe une panoplie de couleurs de crayons alimentaires.

J’en profite pour participer au concours de Nothing but me sur les « Gâteaux d’Halloween » . Pour des infos, cliquer sur le logo!Bon Halloween!

PS1 Demain : Histoire de fantôme!

PS2 Pour cette recette je n'ai pas mixé mes deux poudres avant de les tamiser... Cela paraît à la texture. Ne sautons pas d'étapes pour de beau macaron...

PS3 Je viens de voir (sur le blogue À table et compagnie) la boîte cadeau de Ladurée avec le livre de recette et j'en suis foooooolle!

lundi 26 octobre 2009

Challenge 125 Best cupcake - 2e recette

J’avoue.
J’ai triché.
Pour cette 2e recette du Challenge 125 Best cupcake, Chocolat blanc et noix de Macadam (p. 69), je n’avais pas sous la main (voir j’ai oublié d’acheter) les noix de Macadam. Sic.
Honte à moi.
J’ai donc pris ce que j’avais sous la main : des pralines roses.
Cela m’a donné un magnifique Cupcake girlies.

Moelleux ce petit gâteau qui allie chocolat blanc et noix. Je l’ai réalisé avec le glaçage qui proposait au fromage à la crème : un délice!

Une réussite au goût ce cupcake.
À refaire.
Mais en mettant un peu moins de sucre. Et à faire avec toutes sortes de noix et pralines.

Pour la "vraie" recette aller voir sur le blogue de Marie-Hélène: La vie est maitenant et Marie de Marie's cooking. C'est d'ailleurs Marie qui avait choisi cette recette.
Et il y a aussi Zaïna de la Cuisine de Zaïna qui a osé une interprétation.
La prochaine participante qui choisera la recette : Stef de la Cuisine de Stef, vous pouvez voir sa 2e participation en cliquant sur son nom!
Yesss...
Une nouvelle participante et qui plus est une superbe participation, allez jeter un oeil sur le blogue: Eat my cake now et merci Isabelle!
De plus, elle nous offre une variante de la recette suite à l'original !

PS. On s'entend toutes pour dire que ce petit gâteau est un peu trop sucré, n'hésiter pas à couper sur le sucre.

mardi 20 octobre 2009

Cake poires caramélisées à l'érable

Quelle ne fut pas ma surprise quand mes voisins me donnèrent, la semaine passée, un beau gros sac de poires, des poires de leur poirier! WOW!
Ferme et bien juteuse…

Il y a quelques jours Marie de Marie’s cooking m’avait fait saliver avec son cake aux pommes façon Tatin (pour la recette cliquer sur le nom).

Et voilà, je n’ai fait ni une , ni deux … je me suis inspirée du cake de Marie pour concocter celui-là qui était ma foi fort délicieux à voir l’assiette vide à la fin du carnage.
C’est que cela mange un troupeau…
Même M. Gourmand en a pris un morceau.
Et quel morceau!
Rendu à son tour, lors du service :
« Je veux un gros morceau, mais je ne veux pas celui-là », dit-il en retirant son assiette.
Moi le regardant en le questionnant : « Euh… pourquoi? » (Bon d’accord je l’avais vu et je feignais l’innocente…)
« Il n’y a pas de poires »
Sic.
Je pris alors un autre morceau à l’opposé en lui donnant des poires… Et il s’éloigna, comblé de ses deux morceaux.
La morale de cette histoire: quand vous versez la pâte, allez-y tranquillement en alternant d'un côté à l'autre du moule. Car en tombant d'un coup, au centre du moule, la pâte à tendance à pousser les poires aux extrémités.



Cake aux poires caramélisées à l'érable

Poires caramélisées
35g beurre
120g de sirop d'érable
6 à 8 poires (pour couvrir la surface de votre moule à cake)

Pâte
4 oeufs
200g de farine
200g de sucre
200g de beurre mou
1 cuillère à table de poudre à pâte (levure chimique)

Préchauffez le four à 350°F (180°F).
Beurrez un moule à cake, à pain.

Pour les poires caramélisées:
Mettre le beurre et le sirop d'érable dans un poêlon.
Attendre que cela bouille, ajouter les poires et laisser cuire un peu.
Il faut que le sirop d'érable et les jus des poires réduissent un peu.
Mettre dans le fond du moule.

Pour la pâte:
Battre le beurre et le sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez les oeufs.
Ajouter la farine ainsi que la poudre à pâte.
Verser dans le moule sur les poires.
Enfourner jusqu'à ce que votre cake soit doré et qu'un pic en ressorte propre.
Démoulez le cake dans une assiette. Ne pas trop attendre car les poires resteront dans le fond.

Bon appétit!

Pour imprimer cliquer ici: Cake aux poires caramélisées à l'érable

dimanche 18 octobre 2009

Noël, nostalgie et...spéculoos!

Vous connaissez mon amour inconditionnel pour Noël…

Si vous ne connaissiez pas, eh bien! C’est fait.

Je commence à compter fin août à la rentrée des classes et parfois, j’y rêve l’été.

Je trouve mon thème de table, mes idées et j’écris tout.

Je me surprends à penser à mes buissons d'houx à 35°C, plein soleil (oui! oui! j'ai des buissons d'houx pour ma déco de Noël, expréssément devant ma maison, assez rare au Québec) .


Est-ce le climat frisquet, le frimas sur nos pelouses qui me fait penser à Noël, les minis flocons tombés la semaine passée?
Au film « Les vacances (The Holiday) » que j’écoute une fois de temps en temps (surtout en automne!)


Je ne sais trop… mais j’ai une envie folle de spéculoos, de vin chaud et de déco de Noël.
Je sais cela va passer…
Vivement que l’Halloween passe pour que je puisse sortir mon sapin sans passer pour une « Noël freak » (si ce n’est déjà fait).
Donc, voici en attendant, une bien bonne recette, un classique chez moi.


Spéculoos
350 grammes de farine
250 grammes de beurre
250 grammes de cassonade (la plus foncée que vous trouvez)
2 cuillères à thé de cannelle
1 oeuf

Chauffer le four à 180°C (350°C).


Laisser le beurre à la température de la pièce.
Avec un batteur, défaire le beurre en crème et ajouter la cassonade.

Ajouter la farine, l'oeuf, la cannelle et le sel.

Laisser reposer une à deux heures la pâte dans le réfrigérateur pour qu'elle soit plus facile à travailler.

Saupoudrer de la farine sur un plan de travail et abaisser la pâte.

Il ne vous reste plus qu'à couper vos biscuits avec les emporte-pièces de votre choix.

Perso, j'aime bien mes emporte-pièces 3D que j'ai trouvé, il y a quelques années. Intéressant.

J'ai aussi penser les présenter sur le bord de la tasse, comme certains petits sucre que j'avais vu l'an passé en France. Mignon comme tout!
Vous n'avez qu'à prendre un emporte-pièce en forme de coeur (ou autre!) et d'y faire une incision la largeur de votre tasse. Le tour est joué!

Les cuire une dizaine de minutes (les surveiller) ou jusqu'à ce qu'ils commencent à brunir.

Ne pas les mettre dans le contenant encore chaud, bien laisser refroidir.
Les spéculoos se gardent très longtemps dans un contenant hermétique.

PS1 J'avoue , j'ai écouté "Les vacances" hier soir... et que je me sens Noël!

PS2 J'ai hâte à Noël...

PS3 J'oubliais de vous dire que j'aime tellement le Temps des fêtes, qu'ici je fête la St-Nicolas le 6 décembre avec ma famille... et ma classe loll Cette fête n'est pas du tout fêté au Québec, mais j'ai pris cette tradition depuis que j'ai travaillé en Belgique. Cela me permet de me sentir "connecté" avec mes amis belges, mon filleul ... D'ailleurs, je m'ennuie bien d'eux.

lundi 12 octobre 2009

Première recette - Challenge 125 Best cupcakes

C'est parti!
Le challenge 125 Best cupcakes. Je vous en avait parlé ici: Challenge 125 Best cupcakes.


Voilà, la première photo du livre de Julie Hanson.
Comme pemière recette , j’ai choisi The Chocolate Brownie Cupcakes, page 31

Présenté simplement, avec du sucre glace… du sucre en poudre.

Ces cupcakes entre le brownies et les cupcakes sont délicieux.

Je n’ai apporté aucun changement à la recette initiale.

Délicieux, tout simplement.

Vous pouvez voir d’autres versions sur les blogues des participantes*** de ce Challenge :

*** Plusieurs participantes ont omis de m'écrire, je n'ai pu leur envoyer le choix de la recette et la date. N'oubliez pas de m'écrire, merci!

La prochaine qui choisira la recette Marie de Marie’s cooking.

PS1. N'hésitez pas si vous désirez participer , écrivez-moi à cette adresse: mariage03@hotmail.com

PS2. Je mettrai les liens des autres participantes au fur et à mesure qu'elles publieront.

samedi 10 octobre 2009

Des pâtes de fruits... MIAM!

J'ai goûté pour la première fois les pâtes de fruits en Provence.
WOW, quel intensité.
J'ai tout de suite adoré.

Quand j'ai vu que la Guilde culinaire offrait des cours de chocolat et pâtes de fruits, je m'y suis inscrite sans hésitation.
Ce cours donné par Christophe Morel, chocolatier était drôlement intéressant.
Il m'a permis de penser que je pourrai offrir dans le Temps des fêtes des pâtes de fruits et des chocolats aux personnes qui me sont chères.
Je vous avais déjà parlé des chocolats et de Christophe Morel ici: Cours sur les chocolats

Voici ma saveur préférée de pâtes de fruits: aux framboises!


Pâtes de fruit à la framboise

1,140 kg sucre
20 gr pectine
16 gr acide citrique
1 kg framboises en purée
200 gr glucosées

Faites chauffer la purée de framboises à 50°C puis incorporez la moitié du sucre et la pectine. Amenez à ébullition, versez le restant du sucre et le glucose. 3. Faites cuire à 105°C
Ajoutez l’acide citrique pour faire prendre la pectine.
Coulez le mélange sur une plaque chemisée d’un tapis en silicone.
Laissez figer et coupez en cubes de la taille désirée. Roulez vos pâtes de fruit dans du sucre.
* Recette gracieuseté de la Guilde culinaire


PS1 Vous trouverez de la pectine jaune, de l'acide citrique à la Guilde. À quand les purée de fuits?

PS2 Il y a un autre cours, sur les pâtes de fruit et le chocolat, juste avant les fêtes qui se donnent à la Guilde par Christophe Morel le 28 novembre!
Inscrivez-vous vous ne le regretterez pas. De plus vous offrirez de beaux cadeaux gourmands à Noël!
PS3 Je suis quand même plus chocolat que pâtes de fruits... une vraie choco addict!

jeudi 8 octobre 2009

Beignets praliné/érable & choco noir!

Voilà ma version de beignets gourmands.

Avec ce que j’aime le plus : l’érable, la crème pâtissière, le chocolat noir et en première place : le praliné!

Je voulais essayer une crème pâtissière au praliné… MIAM!

Assez réussi et en beignets drôlement cochon.

Surprise, une fois monté : pas trop sucré.


Vraiment surprenant, même pas « écoeurant » (définition française et non québécoise) car au Québec ces beignes je les trouve « écoeurant » dans le bon sens du terme quoi!


Un petit pied de nez à KK, à qui ces beignes sont « écoeurants » dans l’autre sens du terme, le moins bon… car vraiment trop sucré.

Sortons de ces « écoeuranteries » et arrivons à la recette.


Pour les beignets , j’ai repris la recette des Sufganiyot, la recette est ici : Sufganiyot






Pour la crème pâtissière, c’est la même que ma religieuse « Bonhomme de neige » (cliquer sur bonhomme…) à une différence prêt le praliné!



Crème pâtissière praliné au sirop d’érable

500 ml de lait
75 g sirop d’érable
120g de jaune d’œufs
45 g de poudre de costarde (custard powder Bird’s ou encore poudre à crème)
35ml de sirop d’érable (ou selon la texture…) *** à ajouter lorsque la crème est refroidie.

40g de praliné érable

Faire bouillir le lait avec le sirop d’érable.
Mélanger les jaunes d’œufs et la poudre de costarde.
Verser assez de lait bouillant sur ce mélange et fouetter. Attention de ne pas faire coaguler les œufs.
Une fois le mélange réchauffé, versez le reste et fouettez de nouveau.
Remettre sur le feu , jusqu’à ce que la crème épaississe.
Mettre la crème dans un bol, déposer un papier film sur la crème et réfrigérer.
Lorsqu’elle est bien prise, fouetter de nouveau votre crème pâtissière en y ajoutant les 35 ml de sirop d’érable et votre praliné, avant de garnir vos beignets.



Et pour le praliné c’est ici : Pralin érable.

Pour le praliné, réduire tout simplement le pralin en pâte à l'aide du robot.


Pour le montage, faire fondre du chocolat noir. Garnir vos beignets une fois refroidis avec la crème pâtissière. Trempez vos beignets dans le chocolat noir et parsemez de pralin à l’érable.


Vous ne voudrez plus retourner chez KK.

Assurément.

Le troupeau, M. Gourmand qui n’aime pas le sucré, rappelons-le (et moi-même) se sont bien régalés!


Bon appétit!

mercredi 7 octobre 2009

K&K et moi ce n’est pas une histoire d’amour...

Cela m’aura pris quelques années.
Disons 8 ans.
Pour goûter à ces choses.
Ce n’est que la curiosité qui m’a poussé, je vous le jure et les gens autour de moi qui paraissaient étonnés que je n’aie jamais goûté à ces trucs.
À ces beignets.
N'oublions pas que Krispy Kreme est une institution aux States … depuis 1937.

Outre le fait qu’ils vous proposent en entrant un beigne traditionnel chaud (ce qui vous fera acheter encore plus de ces beignes, enfin c’est ce qu’ils veulent) , outre le fait qu’il y a un « Service à l’auto » (quand même pour des beignets…), des articles promotionnels en vente (tasses, chandail, etc.) cela reste du "fast food".

Du "fast food" drôlement sucré.
Je ne me souviens plus combien de verre d’eau que j’ai dû ingurgiter par la suite…

Même le troupeau a trouvé cela trop sucré.
Reste que les beignes traditionnels, chauds ont eu la cote.
Tendre, chaud… un peu trop sucré tout de même. Mais bon.

Donc je vous recommanderais de goûter aux traditionnels avant toute chose.
Et de vous munir de serviette pour vos mains par la suite…le sucre colle!
Ce que j’ai aimé par contre :
Comme une enfant, voir la fabrication des beignes traditionnels « live »...
Et leur déco, leurs couleurs pastels, leur mobilier rétro rappelant l’ambiance des années 50.

Car ça, le vintage des années 50: c’est toute une histoire d’amour.

dimanche 4 octobre 2009

Ma pièce montée... ma première!

C'était il y a un an, j'avais vu, devant Ladurée une magnifique chose.
Une pièce montée de macarons aux jolies couleurs pastels de chez Ladurée.
Très impressionnante!
Magnifique…
Je n’osais même pas, penser à l'époque, que je pouvais essayer d’en faire une.
Même en pensée!

Mais voilà, grand-mère de M. Gourmand a eu 100 ans. WOW!
100 ans!

Cela vaut bien un essai de pièce montée. Non?
Surtout qu’elle aime mes macarons.

Donc voilà le résultat. 150 macarons, voire 151! 4 saveurs : Thé matcha, choco/Espelette, framboise/litchi et vanille de Madagascar.
Il en est resté qu’une vingtaine …
Mais une fois le « Si vous en voulez pour manger plus tard, prenez-en pour la maison » lancé.
Plus rien.
Tant mieux et mission accomplie!

Pour les recettes , elles suivront sous peu.
Mais voici le montage.
Je n’ai pu trouver de cône en styromousse de la bonne grandeur.
J’ai alors opté pour des « dummies » des imitations de gâteaux en styromousse que j’ai superposés.
Voulant vraiment un cône, j’ai du scié mes : « dummies ».
J’ai recouvert le tout de papier de soie fuchsia.
Et j’ai disposé en alternance mes macarons en les piquant avec un cure-dent au fur et à mesure.

Voilà, prévoyez du temps. L’idéal est d’avoir fait toutes les coques avant. De les garnir la journée du montage ou la veille pour que la ganache soit bien prise. Il faut aussi penser à une garniture qui sera propice à ce montage. Car il ne faut pas que le dessus de votre macaron glisse…Les chocolats sont d’excellentes garnitures pour ce genre de montage.

PS1 Au Québec, fuyez le sucre en poudre Cedar (qui est moins cher que les autres) pour faire vos macarons. Résultat: 3 fournées de macarons râtés. Leur sucre en poudre est cristallisé...je m'en suis rendu compte en me demandant ce qui n'allait pas. La texture est différente et cela ne fonctionne pas!

PS2 J'ai blanchi mes macarons vanille... je désirais essayer. Très intéressant comme effet même si je risque de me faire réprimander par une de mes "girlies" préférés car du dioxide de titan ce m'est peut être pas ce qu'il y a de mieux!
Mais rassurez-vous (j'ai quand même fait des recherches avant d'en mettre !) il y de ce minéral dans la pâte dentifrice et dans certains médicaments...

jeudi 1 octobre 2009

Ados, riz soufflé et... sushis bonbons!

Un thème: soirée japonisante!
Les invités : une gang d’ados de 16 ans.
Je vous en avais déjà parlé ici, avec ces délicieux : sushis desserts mangue/fraises
voici la suite avec un peu de retard… désolé!

Nous nous sommes bien amusés à monter ces sushis bonbons.
Assez simple, une recette de riz soufflé à la guimauve, une tonne de bonbons et ça y est.
On crée.
Les ados ont bien aimé.
Sushis bonbons

50ml (1/4 tasse) margarine ou beurre
250 g (40 guimauves)
vanille
1,5 l (6 tasses) céréales RICE KRISPIES (riz soufflé)

des bonbons: réglisses en lanières, jelly belly etc. Enfin tous bonbons qui pouraient imiter la finition des sushis!

Faire la recette classique de riz soufflé. Faire fondre les guimauves et le beurre. Retirer du feu et y ajouter la vanille et le riz soufflé. Brasser.



Déposer sur un Silpat (ou sur du papier sulfurisé)



Déposer dessus du papier sulfurisé (ou un autre Silpat) et aplatir le tout avec un rouleau à pâtisserie.



Déposer des bonbons en gelée comme pour garnir un sushi.




Roulez! Envelopper les rouleaux dans du papier film et laissez refroidir complètement.




Une fois bien refroidi. Faire de belles tranches (de la largeur de la réglisse) avec un bon couteau.

Enroulez la réglisse autour.

J'en ai fait aussi avec du chocolat.
Vous n'avez qu'à couper des bandes (la largeur désiré) de papier "guitare" ou de papier sulfurisé. Y étendre du chocolat fondu et enroulez la bande autour de votre sushis.
Attendre que le chocolat est bien refroidi avant d'enlever le papier.

Et voilà!
Des sushis à la "sauce ados".


PS1 Très pratique le Silpat, rien ni colle.
Et nous savons que c’est drôlement collant ce riz soufflé à la guimauve.

PS2 J'avoue... je leur ai montré comment faire et le troupeau a pris la relève!

Bon temps pour siroter un apéro avant l'arrivée des ados!