jeudi 25 mai 2017

San Francisco et... moi!

Depuis un an, voir un an et demi, la vie a fait en sorte que j'ai décidé de vivre mes rêves et non de rêver ma vie comme dirait l'autre.
La vie est courte, profitons-en au maximum.

Et cette fois-ci (avec l'aide de mes points sur ma carte), j'ai décidé de partir seule.
C'était un de mes points sur ma liste de vie.
Après la 1ère semaine de juillet cela sera fait. Coché, check!
J'irai fêter avec les zaméricains leur 4 juillet à San Francisco.

Voici donc ma liste pour ce court voyage de 5 jours et 4 nuits.
Non, non je ne vais pas là pour me reposer... J'avoue être un mélange d'hyperactive, gourmande voyageuse.

Si vous avez des suggestions, n'hésitez surtout pas!

  • Voir le Golden gate et prendre des belles photos (je joue « safe ») de Marine Drive de Fort Point ou de Baker beach
  • Manger une pâtisserie chez Miette et Tartine
  • Faire un tour de bateau
  • Visiter Alcatraz
  • Faire un cours de cuisine, je cherche une idée!
  • Allez me ramasser quelques trucs au "The ferry plaza farmers market"
  • Prendre le cable car
  • Voir des maisons victoriennes sur Russian Hill
  • Me promener sur Lombard street
  • Allez voir la Colombus tower
  • Allez voir les otaries au Pier 39
  • Souligner les 50 ans du « Summer of love » en faisant une virée dans une Westfalia décorée hippie!
  • Allez prendre un verre de vin et un antipasto au Cafe Zoetrope (Famille Coppola) et lever mon verre en ayant une pensée pour mon frère fan fini du Parrain
  • Manger du poulet au Zuni café
  • Me balader dans Haight-Ashbury
  • Me promener sur Alamo square pour prendre ne photo les “Seven painted ladies” (maisons victoriennes)
  • Arrêter devant la boutique d’Harvey Milk et avoir une pensée pour toute cette grande bataille
  • Manger une clam chowder à Fisherman’s wharf ou chez Boudin
  • Avoir une pensée pour Robin Williams devant la maison de Mme Doubtfire au 2640 rue Steiner
  • Manger une glace chez Smitten
  • Visiter le Palais des Beaux-arts

Voilà, j’ai écrit ce que j’ai trouvé sympa sur le web. Je continue à chercher et je verrai bien.

mardi 23 mai 2017

Bologne dite la Grassa

Magnifique voyage en Italie!
Bien hâte de vous transmettre toutes mes découvertes.

Pour ce voyage en Italie,  nous étions trois: Miss Gourmande, Mère Gourmande et moi. Trois générations de girls parties à la découverte de deux belles villes : Bologne et Venise.

Point d'adresse d'hôtel... j'ai privilégié Airbnb (un appart digne de Pinterest!), à trois plus facile et moins coûteux comme option. J’aime beaucoup cuisiner sur place, faire les marchés, m’imprégner de l’ambiance du lieu. 
« Vivere come loro », vivre comme eux. En appartement plus facile qu’à l’hôtel.
 Bologne était, au départ, qu’une ville qui nous permettait de sauver sur le prix du billet d’avion. Nous arrivions à Bologne mais repartirions de Venise, 2 jours complets à Bologne et 6 à Venise.

Je me suis fait prendre au jeu. 
Je retournerais à Bologne pour toutes sortes de raison. Cette ville médiévale a son cachet. Parfois un peu sale, un peu délabrée mais si vivante. Et si riche en tradition culinaire, on ne l’appelle pas « la Grassa » pour rien.
Bologne fait partie de l’Émilie-Romagne, le centre gourmand de l’Italie. Dans cette grande région, ils fabriquent entre autres : le parmesan, le vinaigre balsamique, la mortadelle (saucisson de Bologne ou notre « baloney » mais là, pour ma part je passe mon tour), les pâtes farcies, etc.

Je m’y suis sentie en vacances, pas trop de touristes (si je compare à Rome et Venise). On y respirait bien et je n’ai reçu aucun coup de « selfie stick ». 
C’est bon, j’aime Bologne.

Voici ce que nous avons fait lors de nos deux jours intensifs:
  • Un cours de cuisine typique, pour moi c’est un classique. J’adore découvrir les spécialités du pays visité. Cette fois-ci: gelato ! à l’Université du gelato, rien de moins. 
  • Aller se promener dans le Quadrilatero, quartier médiéval, dans les petits marchés.
  • Aller chez Eataly si vous cherchez un livre particulier de cuisine, ils sont affiliés à une librairie gourmande et vous y retrouverez quelques cadeaux gourmands. Et pourquoi ne pas en profiter pour y boire un verre ou manger.
  • Goûter au gelato, mais attention, il y en a des bons et d’autres très commerciaux. Difficile de voir la différence, mais fiez-vous à la couleur de la gelato pistache. Si elle est verte fluo : fuyez!
  • Aller se promener sur la Piazza Maggiore, voir la fontaine de Neptune (elle était en restauration mauvais Karma comme Trevi quand je suis allée à Rome), la basilique San Petronio...
  • Monter la tour Asinelli (j'ai le vertige! J'ai envoyé Miss G. avec mon appareil)


  • Prendre le petit train (c’était trop drôle! On a vraiment joué aux touristes) pour monter jusqu’à la basilique San Luca ou encore le faire à pied si le cœur vous en dit.
     
  • Découvrir les canaux cachés de Bologne (depuis le pont sur via Malcontenti ou le Moline, visible entre les bâtiments sur la via Capo di Lucca)



  • Magasiner et vous promenez sous les portiques (portici) il y en a plus de 40 km, les plus longs au monde il paraît!

 Si vous avez la chance, le temps, voici ce que vous pouvez faire de plus:
  • Aller voir l'Université de Bologne, la plus vieille au monde 11e siècle
  • Prendre un café à la place Santo Stefano
  • Nous n’avons pu faire aucun musée… mais il y en a plusieurs à Bologne dont le Palazzo Poggi , le siège de l’université de Bologne qui rassemble plusieurs collections scientifiques, dont la salle d’anatomie qui semble assez intéressante.
Sait-on jamais je repasserai peut être par Bologne un jour et m’y arrêterait.
Il y a tant à voir…