dimanche 31 janvier 2010

4 gâteaux, du fondant... Bonne fête Belle-maman Gourmand!

Une semaine sans vous écrire, ce fût long.
Mais bon, pas facile d'écrire avec une entorse cervival.
Bon , ce n'est pas réglé...mais cela va mieux.
Première blessure du genre et j'espère la dernière.
Car difficile de cuisiner dans ces conditions.
Et j'avoue tricher présentement car pour avoir accès à mon clavier, j'ai dû enlever mon collet cervical (j'espère que mon physio ne me lit pas!).

Je n'ai pu passer à côté de ce gâteau qui m'avait été demandé pour fêter les 80 ans, aujourd'hui, pour Belle-maman Gourmand!
Une chance les gâteaux étaient déjà fait, congelés, 1ère étape du glaçage fait. OUF!
Il ne restait que le fondant...
Cela m'a pris plus de temps qu'à l'habitude mes mouvements étaient calculés.

Ceci dit, ce n'est pas compliqué faire ce genre de gâteau mais il y a plusieurs étapes.
Pour la recette de fondant maison c'est ici: Fondant guimauve et pour ce gâteau, j'ai utilisé le Red Velvet et le Lady Baltimore.
Vous pouvez utiliser vos gâteaux préférés.

Pour le montage, il vous faudra des cercles de carton, des piliers en plastique (si vous faites plusiseurs étages), des colorants gel (ici le rose, couleur préféré de belle-maman), quelques outils (scie à gâteau, spatules etc.), vos gâteaux et du fondant.
1ère étape: S'assurer que vos gâteaux soient bien droits. Pour ce faire une scie à gâteau est l'idéal .

2e étape: le lissage.
Pour ne pas mettre de la crème sur votre carton de présentation, glisser en dessous du gâteau des feuilles de papier ciré.
Utiliser votre crèmage au beurre ou tout autre crèmage blanc que vous aimez.

Mais penser que s'il fait chaud, votre gâteau étant exposé, le beurre fond donc cela fera descendre votre fondant causant ainsi des bulles en dessous du fondant. Malheureusement, j'ai déjà vu des gâteaux de mariage s'effondrer de cette façon.

Si votre gâteau est exposé à l'extérieur et que c'est l'été, préférez-lui un glaçage avec un gras qui ne bouge pas du type "Covo".
Il faut ainsi glacer le gâteau en essayant qu'il soit le plus lisse possible.
Après cette étape, je congèle. Plus facile pour la suite. Vous devrez lui donner une 2e couche de glaçage pour qu'il soit lissé le plus facilement possible. Lorsqu'il est congelé , le glaçage se lisse plus facilement si vous passer votre spatule sous l'eau chaude. Une fois bien lisse, il est temps de mettre votre fondant.


Mais n'oubliez pas d'insérer vos plilier si vous faites un gâteau à plusieurs étages. En insérant ces piliers de plastique, coupés à ras du gâteau, vous vous assurez d'une stabilité. Les piliers retiendront les étages supérieurs, que vous aurez déposées sur un cercle cartonné.

3e étape: le fondant. Plus difficile un peu la manipulation mais plusieurs vidéos sur youtube vous expliqueront comment faire.
Un petit conseil: dessiner votre gâteau avant. Cela vous aidera à le visualiser, à définir les étages.
Ensuite, c'est votre créativité... Amusez-vous!
Et Bonne fête Belle-maman!

jeudi 21 janvier 2010

Cake inspiration Amish... au butternut & pralin !

J’avais le goût d’un dessert « confort food ».
Un dessert de semaine, réconfortant.
Simple.

Et en faisant des recherches, je suis tombée sur un site amish.
Cela m’a toujours intrigué, voir impressionné.
Cette quête de simplicité, de recherche de la « base ».
Donc je me suis dit, qu’être si près des choses simples et de la terre, ils ne pouvaient que faire des desserts réconfortant non?

J’ai zyeuté les recettes et fais des recherches… point de chocolat (j’aurais été une très mauvaise Amish)… Mais des fruits et des légumes de saison.
Ah tiens, un gâteau à la citrouille et aux épices.
Intéressant.
Tiens il me reste de la purée de butternut, intéressant.

Cette recette est inspirée d’un pain amish à la citrouille.
J’y ai substitué la citrouille pour la butternut. Tout simplement parce que je trouve que la citrouille (à cette époque de l’année, il n’y en a plus de la fraîche) en conserve est insipide.
Enlever le sucre blanc pour y mettre de la cassonade Demerara.
J’y ai aussi ajouté du pralin sur le dessus, un bon craquant au goût de noisette.
Ce cake est moelleux à souhait.
À refaire assurément pour moi, pour M. Gourmand et le troupeau qui n’y ont vu que du feu.
Bon, M. Gourmand a quand même ajouté un peu de sirop d’érable dessus.

Mais pour moi ce gâteau sera pour ma pause du matin avec un bon café.

Cake butternut, épices & pralin

240g (1 2/3 tasses) farine
1 cuil. à thé de poudre à pâte (levure chimique)
1 cuil. à thé de bicarbonate de soude
une pincée de sel
1 cuil. à thé de cannelle (à votre goût!)
un peu de noix de muscade fraichement râpée
70g (1/3 tasse) de margarine
2 oeufs
125g (1 tasse de sucre) de cassonade Demerara*
250g (1 tasse) de purée de butternut ** (ou de citrouille en boîte si vous êtes mal pris!)
80 ml (1/3 tasse) d'eau
du pralin ou d'autres noix que vous pouvez même ajoutés à la pâte.

Graissez un moule à pain ou à cake.
Mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel et les épices.
Battre la margarine et la cassonade.
Ajouter les oeufs.
Ajouter la courge et tranquillement les ingrédients secs.
Verser la préparation dans le moule, saupoudrer de pralin et enfournez à 350°F (180°C).
Surveillez la cuisson, plus ou moins 30-40 minutes.

* La cassonade Demerara se trouve dans les marchés bio, naturels. Elle est plus foncé comme cassonnade et donne un petit goût de mélasse. Très intéressant dans ce cake. Si vosu n'en avez pas, prenez simplement de la cassonade ou encore du sucre.
** Pour la purée de butternut, c'est fort simple. J'utilise la même technique que pour mon potage. Je taille en gros morceau la courge, je place les morceaux sur une lèche-frite. Un peu d'huile , du sel et hop au four à 350°F. Jusqu'à ce que la courge soit tendre. Ensuite j'enlève la pelure et le tor est joué. Une bonne purée avec un goût caramélisé.

N'est-ce pas réconfortant ça!

PS. La prochaine fois j'y ajouterai un peu de chocolat noir en filet dessus. Cela me reconfortera drôlement!

lundi 18 janvier 2010

3e place pour ma... Galette noisettes, pralin et beurre d'érable!

WOW!
J'avoue, je ne m'attendais pas à ça.
750g avait reçu 80 recettes de galettes...

Malgré le fait que Chef Damien dit que ce n'est qu'un jeu ... il y en a qui ont pris ça au sérieux...80 galettes!!!!
J'avais envoyé une recette... assez simple mais qui se voulait un tantinet québécoise au goût.
Oui! oui!
Avec du beurre d'érable : mortel!

Je sais ce n'est qu'un jeu... mais ce jeu m'a permis de faire ma première galette maison (avec une touche québécoise), de faire saliver M. Gourmand et de nourrir mon troupeau et en plus... de gagner les livre de 750g de plaisir (muffins et apéros dînatoires, édition Solar) !

Ce n'est pas rien!!! Merci 750g!!!

PS pour la recette cliquer sur l'image!

PS2 J'ai aussi participé au concours de Odélices avec cette recette... Pour voter pour ma recette c'est la galette #54... vous n'avez qu'à cliquer sur le logo!

Des recettes... des dons, pour Haïti !

Je ne pouvais rester de marbre face au séisme en Haïti mais à qui donner, combien etc.
750g a répondu à ma question en ils ont décidé de reverser 5 euros à Action contre la Faim pour toute recette déposée sur le site jusqu'au dimanche 24 janvier 2010.
Jusqu'à concurrence de 5000 euros!

Ce don sera fait à Action contre la faim ... belle initiative non?


Donc je me suis mise à mon clavier et j'ai commencé à envoyer quelques recettes fétiches.
N'hésitez pas et à vos claviers !

Pour participer , rien de plus simple, cliquer ici sur le logo!

samedi 16 janvier 2010

Mes macarons de Noël: Pistaches, noisettes et caramel

Voici trois de mes macarons du Temps des fêtes.
Je vous avais déjà présenté ceux au pomme de pré.
J'en ai aussi fait au chocolat et piment d'Espelette que vous connaissez déjà.

Donc voici les parfums qu'il manquait:


Macarons pistaches, noisettes et caramel
La recette de base est ici: Recette de base de macarons


Macarons pistaches
Une recette de base de macarons et...

Ganache pistaches et chocolat blanc
Voici la ganache de Mercotte, la reine des macarons.
Simple et si bonne cette ganache aux pistaches.

45 g de pâte de pistaches vertes
100g de crème 35%
210g de chocolat blanc

Faire chauffer la crème, la verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer 2-3 minutes, brasser. Ajouter la pâte de pistaches.


Macarons noisettes
Une recette de macarons de base, mais vous remplacez la poudre d’amande par de la poudre de noisettes si vous en avez.

Garniture Noisettes façon Paris-Brest
La recette vient du livre de Michalak, C’est du gâteau. J’adore ce livre!
C’est tout simplement sa crème mousseline pralinée de son éclair Paris-Brest.

40g de crème 35%
3g de gélatine en poudre avec un peu d’eau.
50g de pâte de noisettes *
une pincée de sel
225g de crème 35%
175g de praliné

Mélanger le praliné, la pâte de noisettes et le sel.
Faire gonfler votre gélatine en poudre dans un peu d’eau.
Faire bouillir 40g de crème dans une casserole et ajouter hors feu votre gélatine pour qu’elle se dissout.
Verser sur votre mélange de praliné, brasser.
Monter votre crème (225g en crème fouettée) et ajouter à votre premier mélange délicatement.
Réfrigérer au moins deux heures.
Mettre dans une poche à douille et garnissez vos macarons.


Macarons caramel
une recette de base et votre meilleur caramel... C'est tout!
Pour moi, c'est le caramel de ma grande amie Isabelle, il est tout simplement DÉLICIEUX!
J'essaierai de vous trouver la recette.

Je me suis amusée à utiliser des poudres irrisées sur les rouges (pomme de pré) du bronze et de la poudre or sur ceux aux noisettes. Cela crée tout un effet! Les photos ne le rendent pas...

Pour la version imprimable de la recette, cliquer ici: Macarons pistaches, noisettes et caramel

mardi 12 janvier 2010

Glace framboises/litchi, meringue à la rose, coulis inspiration "Ispahan" et son litchi caramélisé

Lorsqu’il y a fête, je me propose pour faire le dessert.
Ce n’est pas une sinécure.
J’adore faire des desserts et surtout faire plaisir, partager.
Donc, c’est la main levée que j’ai proposé à ma mère de faire le dessert de Noël.

Mais ce fut, pour ce dessert, un casse-tête.
Un vrai, un mille morceaux.
Je ne voulais pas leur faire encore des macarons (quoique je leur ai quand même proposé un assortiment, je n’ai pu m’en empêcher)
Et que le repas s’annonçait assez bien… quelques amuses-bouches…foie gras en entrée… joue de veau en principal…fromages… et mon dessert. Un repas de fête quoi!
Je voulais quelque chose de léger et de nouveau.

Je me suis décidée la veille , le 23 décembre. Enfin.
J’irais avec mes saveurs préférées, qui sont celles de mon coup de foudre en France l’an passé.
Les saveurs de l’Ispahan.
Merci Pierre Hermé.
Oui… oui… Framboise, litchi et rose. J’adoooore.

Et un coup de coeur inconditionnel pour mon coulis inspiration "Ispahan". J'en ai mis partout par la suite! Magnifique sur un yaourt nature.

Je ne suis pas folle des meringues cuites. Mais lors d’un cours avec Thiery Andrieu du Point G (cours génial, je vous en reparlerai) ils nous avaient montré à faire des meringues pour faire un mille-feuille, des meringues toutes fines. Génial ces meringues.

À part le fait qu’il ne me restait plus de blanc d’œuf, car j’avais fait une tonne de macarons pour le 24, 25 et 26 … mais bon, j’ai pu sortir quelques meringues. Mais la prochaine fois, j’en ferai plus pour avoir un meilleur effet du mille-feuille.

Frais et léger ce dessert.



Glace framboise litchi, coulis inspiration « Ispahan », meringue à la rose et son litchi caramélisé

Glace framboises et litchi
1-1/2 tasses (375 ml) de lait entier 1-1/8 tasses (275 ml) de sucre ou du sucre vanillé maison!
3 tasses (750 ml) de crème épaisse
1-1/2 c. à thé (22 ml) d’extrait de vanille pure ou deux gousses de vanille de Madagascar
une douzaine de litchi
quelques framboises congelées

La veille :
Dans un bol moyen, combinez le lait et le sucre à l’aide d’un batteur portatif ou d’un fouet jusqu’à ce que le sucre soit dissous, environ 1 à 2 minutes à basse vitesse.
Ajoutez la crème épaisse et la vanille au goût ainsi que les litchis. Laisser reposer au réfrigérateur toute la nuit.

Le lendemain :
Passer au tamis le mélange et mettre le tout dans dans le bol isotherme et faites brasser jusqu’à ce que la préparation épaississe, environ 20 à 25 minutes (suivre les indications de votre sorbetière).
2-3 minutes avant la fin, ajouter les framboises congelées au goût.

La crème glacée aura une texture douce et lisse. Pour une consistance plus ferme, transvasez-la dans un récipient hermétique et placez-la au congélateur, environ deux heures. Retirez du congélateur 15 minutes avant de servir.


Coulis inspiration "Ispahan"
300g de framboises congelées, décongelés et passées au tamis
Autant de sucre en poids que de purée de framboise
30ml (1/8 tasse) de liqueur Soho (liqueur litchi)
1 cuil. à thé de sirop de rose

On met le tout à cuire, à feu moyen, 15-20 minutes.


Meringue à la rose
45 g ou 2 blancs d'oeuf
90 g de scure
1 cuil. à thé de sirop de rose

Préchauffer le four à 240°F (110°-20°C).
Faire cuire sur un papier sulfurisé 10 à 15 minutes. Surveillez, elles ont tendance à brunir rapidement.

Un petit truc pour les meringues que nous a donné Thierry Andrieu: vous servir d'un pochoir pour les meringues.
Couper un bout de plastique (Crazy carpet pour les québécois!) ou carton de la forme voulu et avec une spatule étaler votre meringue.

Montage
Laisser aller votre créativité, des meringues, du coulis, de la glace et un litchi caramelisé.
Le tour est joué!

dimanche 10 janvier 2010

Avec du retard: Bonne Année 2010!

Mon Dieu, quel oubli...
J'ai fait un récapitulatif de recettes de 2009 mais j'ai oublié par la suite de vous faire mes voeux (D'ailleurs merci Valérie de me l'avoir fait remarqué) !

Ceci dit, je vous souhaite une magnifique année 2010!
Remplit de santé, d'amour et de rires à profusion!
Mais surtout d'une cuisine remplit d'amis, de bons plats
et de merveilleuses gâteries.


Amusez-vous bien!

Et j'en profite pour vous présenter la nouvelle mascotte de mon blogue : Charlotte! En l'honneur de ce bon dessert... Miam! Cette "mini me" ou "petite moi" fut réalisé, sur mesure, par Lolli's shop workshop.

PS. Pour moi 2010 a bien commencé , je suis enfin dans le Top 100 Wikio... à la 99e place! lol
Mais il faut bien commencer quelquepart!

vendredi 8 janvier 2010

Tarte Tatin... rapido et sa sauce érable & gingembre!

J'ai décidé de vous présenter un dessert que l'on peut (presque) tous faire sans sortir de chez soi!

Enfin si vous avez des pommes, du sirop d'érable, du beurre et une pâte feuilleté.

Une bonne tarte Tatin.

La meilleure que j'ai mangée fut à Liège!

Malheureusement , je n'ai jamais eu cette recette.

Recette faite par la femme du scénographe avec lequel je travaillais.

Divine cette tarte, mais bon...


Voici la mienne, ma version "Rapido" lorsque quelqu'un s'annonce pour le 4 heures et qu'il vous reste un peu de temps!


Attention aux insécures, je n'ai pas de recette au poids.

Pour celle-ci , j'y vais à l'oeil.


Tarte Tatin Rapido, sauce érable gingembre

De la pâte feuilletée (qui couvrira votre fond de poêlon)

6-8 pommes coupées en quartier (ou plus selon votre poêlon!)

Du sirop d'érable

une bonne noix de beurre

du gingembre


et un poêlon qui va au four!


Préchauffer le four à 400°F (200°C).

Faire fondre le beurre dans la poêle.


Ajouter les pommes, la quantité devrait recouvrir aisément le fond de la poêle. Faire revenir.

Ajouter , lorsque les pommes commencent à dorer, le sirop d'érable. Allez-y "gaiement", c'est ce qui aidera à caraméliser.

Une fois les pommes tendres (perso, j'aime quand elles compotent!).

Ajouter l'abaisse de pâte feuilletée par dessus.
Enfourner jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée.


Sortir du four et renverser rapidement dans une assiette.

Plus vous attendez, plus il y a de chance que vos pommes collent au fond à cause du caramel qui se sera formé.


Faire chauffer du sirop d'érable doucement, sans gros bouillon, avec un morceau de gingembre.

Une fois infusée, compter une dizaine de minutes, retirer le morceau de gingembre.

Et servir ce sirop d'érable avec la tarte Tatin.


Pour la présentation, si vous avez des pipettes, cela peut-être intéressant.

Vous pouvez ajouter un peu de pralin dessus...comme sur la photo. Que voulez-vous j'adore le pralin noisettes!


Bon 4 heures!

mercredi 6 janvier 2010

Galette noisettes, pralins et beurre d’érable

Une galette pour les rois!
C'est normal.
Ici un peu moins à la mode de fêter les rois.
Mais c'est depuis belle lurette que l'on fête les rois du côté de Mme Gourmande.
Ma mère, lorsque j'étais toute petite, faisait un gâteau et cachait une fêve.
Une fêve dans le sens de "pois dur" et non dans le sens "belle petite figurine".
Et nous bricolions une couronne.
J'adorais cette fête.
Qui n'a pas voulu avoir une couronne pour un instant?

Cette fois-ci, je n’ai pu m’empêcher de tenter le coup.
J’ai hésité entre la framboise/litchi et la praliné érable.
Et pour ne pas passer pour une « Ispahan addict » j’ai décidé de faire la praliné érable.
Bon j’avoue, M. Gourmand n’est pas friand des litchis.

J'avoue aussi que je n'ai pu m'empêcher d'acheter deux galettes au Pain Doré. Leurs fêves étaient trop chouettes... des Calimero!
J'adorais Calimero étant jeune (suis-je vieille?)

Quand M. Gourmand m'a vu rentrer dans la voiture...
"Je pensais que tu allais voir leur fêve tout simplement? Tu m'avais dis que tu en ferais une ce soir..."
"Euhhh oui" répondis-je
"Mais alors, pourquoi tu as acheté deux galettes ?"
"Euhhhh parce que les Caliméro étaient trop mignons? " dis-je en battant des cils.
Roulement de yeux de M. Gourmand et il démarra.
Mon Dieu que les hommes sont terre à terre.

Ma Galette:
Galette noisettes, pralins et beurre d’érable

De la pâte feuilleté, pour moi j'ai pris une boîte du commerce.

Mélange noisettes

130g de poudre de noisettes
1 oeuf
50g de beurre pommade
80g de pralin

Mélanger tous les ingrédients.
Réserver.

Beurre d’érable *
185 ml (3/4 tasse) de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de sirop de maïs (ou glucose)
1 cuillère à soupe de beurre
Porter à ébullition les deux sirops 111°C (232°F).

Remplir un contenant d’eau froide et y déposer le chaudron pour faire baisser la température des sirops à 20°C (70°F).
Fouetter au batteur jusqu’à ce que le mélange pâlisse, ajouter le beurre.
L’idéal est de doubler la recette de beurre d'érable et vous en aurez pour mettre sur votre pain grillé!

* Si vous voulez faire plus rapide ou que vous êtes pressé ou mal pris, utiliser de la crème de Salidou (d'accord vous n'êtes pas si mal pris!) ou un autre caramel.

Dorure
125ml (1/2 tasse) de sirop d'érable réduit au 3/4.

Montage
Préchauffer le four à 425° (210°C).
Rouler votre pâte feuilleté. Découper des disques de 10 pouces.
Étaler la frangipane sur un disque en laissant 1 pouce (2-3 cm) autour.
Ajouter la fêve! Ajouter votre beurre d'érable, pas trop tout de même car cela pourrait couler...

Mettre un peu d'eau sur le rebord de la pâte, souder les bords.
Faire quelques petits trous pour laisser échapper l'air pendant la cuisson.
Pour avoir une belle dorure, badigeonner de réduit de sirop d'érable.
Enfourner jusqu'à ce que la galette soit doré.

Bonne fête des rois!

PS1 J'en profite pour participer avec cette recette au concours de ChefDamien et 750 g " J'aime la galette ... quand elle est bien faite ! "

PS2. J'avoue avoir triché pour récupérer le Calimero... Mais bon, facile lorsqu'on coupe la tarte et que l'on tombe "inopinément" sur la fêve.
Une de plus dans ma collection... eh oui, je les collectionne!

mardi 5 janvier 2010

À Montréal, une adresse cupcake!

Pas de recette aujourd'hui, mais une place à découvrir.
Dans le Vieux-Montréal, je ne vous apprendrai rien, mais il y a une belle place tout juste à côté de l’église Notre-Dame pour déguster un bon cupcake!
Les Glaceurs.


Jolie petite boutique.

J’y ai fait un saut et mon coup de cœur est vraisemblablement leur « Red Velvet », moelleux à souhait et le crémage n’est pas trop lourd.
C’est d’ailleurs ce qui me faisait peur quand j’ai vu l’étalage…
Mais c’est assez surprenant, pas trop sucré.

J’ai goûté aussi à celui Beurre d’arachide et choco, assez intense comme goût.
Pour les mordus de ce duo.


Avec un bon café… un beau 4 heures.
En bonne compagnie, il va sans dire…
Un endroit à découvrir.

Et surtout profitez-en pour vous promener dans le Vieux!

dimanche 3 janvier 2010

Histoire de chef ce… pouding chômeur

Je ne sais trop…
c’est peut-être parce qu’il neige et que c’est réconfortant (ce dessert et non la neige… quoique…). Ou encore parce qu’après avoir écouté tant de musiques traditionnelles ces derniers jours ma fibre québécoise fut interpellée.
Et que ce dessert est un classique québécois.

Bon j’avoue... poussée par les P’tits gourmands qui voulaient en manger et qu’encerclée par un troupeau affamé, nous devons capituler. C’est plus sage.
Alors, je n’ai pu m’empêcher de faire un pouding chômeur, un pouding chômeur à l’érable.
« Ze » pouding chômeur.

Mais où sont les chefs dans cette histoire…
Voilà… voilà…
Cette recette , « Ze » recette de pouding chômeur est de Caroline Dumas (chef/entrepreneure des Soupsoupe) qu’elle a donnée à Martin Picard (chef Au pied de cochon), son ami et qui fut demandé, comme dessert, pour le mariage de Normand Laprise (chef au Toqué).

Donc si tous ces chefs sont d’accord, elle doit être bonne cette recette.
Elle est « écoeurante » .
Écoeurante dans le sens québécois du terme, dans le bon sens, dans le sens « Je ne ferai plus jamais d’autre pouding chômeur que celui-là! »

Essayez-le une fois dans votre vie : Magnifique!

Pouding chômeur à l’érable
De Caroline Dumas (Soupesoup)

2 tasses (500ml) de sirop d’érable (ou une canne, pourquoi pas! )
2 tasses (500ml) de crème à 35 % de m.g.
160g (2/3 tasse) de beurre à la température ambiante
200g (1 tasse) de sucre
2 œufs
280g ( 2 1/3 tasses ) de farine
1 c. à thé de poudre à pâte

Préchauffer le four à 425 °F (210 °C).
Porter à ébullition le sirop d’érable et la crème, dans une casserole à fond épais. Laisser bouillir de 3 à 4 minutes puis retirer du feu.

Avec votre batteur, crémer le beurre et le sucre. Ajouter les oeufs et battre encore un peu.
Dans un autre bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.
Incorporer ce mélange au premier.
Verser la préparation dans un moule, étendre. Vous pouvez aussi utiliser des moules individuels, comme sur la photo.
Couvrir de la préparation de sirop d’érable et cuire au four pendant 20 à 30 minutes. Il est préférable de mettre une plaque dessous pour contrer les débordements, s’il y a lieu, dans votre four.

Cette recette doit se manger chaude et pourquoi pas avec une boule de glace vanille...MIAM!

PS Cette recette a quelques différences avec la recette que Caroline Dumas avait donnée à l’émission « À la Di Stasio » soit dit en passant. Mais il paraît que c'est la "vraie" recette...

samedi 2 janvier 2010

Avant tout une récap de 2009!

Avant de passer à 2010, voici ma récapitulation de 2009...
Mes coups de coeur!
Une recette par mois. Vous n'avez qu'à cliquer sur le nom de la recette pour voir l'article.
Difficile choix parfois...
Et d'autres fois, je n'ai pu résister à vous en mettre plus d'une!

Janvier



Fondant pistaches grillées





Février



Macaron "Autour du feu"



Mars


Petits pots épicés à la mousse de spéculoos façon Patrice Demers





Avril
Trop difficile de faire un choix... je vous mets mes 3 (oui! oui!) coups de coeur!




Charlotte "pour une cocotte"








Religieuse réinventée
bonhomme de neige à l'érable











Coco choco, glace choco noir & pralin
Recette qui m'a valu un prix!
Le billet est ici: Prix chocolat et souvenir d'enfance, du blogue Rêve de gourmandise



Mai





Pop brownies-guimauve





Juin





Panna cotta version "Ispahan"




Juillet



Glace yaourt fraise
(M. Gourmand m'a aidé à trancher...)






Août





Marmelade "Surprise ensoleillée"






Septembre



Macarons érable, pralin & praliné
ou Macarons "Fait au Québec" !







Octobre


Bat Mac

Et ma 1ère pièce montée...






Novembre



Flocons de neige épicés







Décembre



Cupcake Pain d'épices






Mon coup de coeur "Chef" va à Patrice Demers...
Mon Resto Coup de coeur va au Point "G"
Mon Coup de coeur "J'y ai goûté", sans contredit (et cela n'enlève rien aux autres miam!) la Bagatelle d'Isabelle
Mon coup de coeur "J'y étais" ma participation à Recettes en vedette, quelle expérience!

Voilà!