lundi 28 février 2011

Cannelés bordelais avec une touche du Québec

J'aime les cannelés.
J'en ai mangé des bons et des moins bons, voir drôlement massif.
Je les aime frais, cuit le jour même.
Ensuite, ils perdent vite leur croute croquante.
Mais que cela ne tienne, j'en fais maintenant.
Et je ne prend pas de risque... je les mange tous la même journée, enfin troupeau aidant!

J'ai pris la recette de départ sur le blogue de Christelle is flabbergasting j'y ai tout de même fait quelques petits changements. Ces photos sont magnifiques!!!!
Je me suis rendue compte que mon four me joue des tours, mes cannelés sont cuits et dorés sur un côté de là leur petite courbe de l'autre côté. Ils ont tendance à "plier".
Ce sont mes premiers cannelés, j'en ai refais depuis et j'ai tourné mes moules à la mi-cuisson.


Cannelés Bordelais avec une touche du Québec
À faire la veille, obligatoirement...

500ml (2 tasses) de lait
25 g de beurre de beurre

2 jaunes d'œufs
1 œuf entier
250 g (1 1/4 de tasses) de sucre vanillé
125 g (1 tasse) de farine
1 gousse de vanille
60 ml (1/4 tasse) de cidre de glace
30 ml (3 cuillère à table) de sirop d'érable


Amener à ébullition le lait, les graines de vanille et la gousse, le beurre et laisser refroidir.
Battre les jaunes d'œufs, l'œuf entier et le sucre pour que le mélange blanchisse.
Ajouter la farine.
Enlever la gousse de vanille (rincez-la et mettez-la à sécher pour votre sucre) et verser le lait refroidit..
Ajouter le cidre de glace.
Laisser reposer la pâte, qui ressemble à de la pâte à crêpe, une bonne nuit.
Préchauffer le four à 450°F (250°C).
Remplir les moules à cannelés. Cuire au four à  pendant 15 minutes, puis à 355°F (180°C) plus ou moins 1 heure pour les gros cannelés et aux alentours de 45 minutes pour les petits.

Les démouler quand ils sont encore un peu chauds.

Bon appétit!

PS1 Je préfère de loin les petis cannelés!

PS2 J'ai fait la même version pour un der mes filleuls qui n'aiment pas le goût de la boisson en omettant le cidre de glace. J'y ai mis plus de vanille, deux gousses et un peu de Tonka. Un délice aussi.

dimanche 27 février 2011

Les macarons... selon le Point G!

Un super cours à la Guilde culinaire.
Une fois de plus, une belle soirée remplie d'apprentissages.

C'est mon 3e cours sur les macarons:
Mon initiation en France à l'Atelier des chefs, mon 2e à l'Europea et le dernier avec Julien Reignier du Point G.
Après cela si je ne suis pas capable d'en faire...

Certains trucs en pâtisserie valent la peine d'être l'objet d'un cours.
Comme les macarons qui sont assez "tutchés" à réaliser.
Il faut voir le macaronnage, la texture, plus facile ainsi à reproduire.

Si vous désirez réussir les macarons, suivez un cours.
Vous gagnerez du temps!

Perso, j'ai adoré ce cours qui clôt mes cours sur le macaron.
Et de belle façon en plus!
La ganache au caramel beurre salé est MALADE!

Sélection du chef: framboise/citron, caramel beurre salé, choco orange confite et citron

Voici en image cette merveilleuse soirée qui fut aussi remplie de belles rencontres!

Gourmand non?!?

PS. Un autre de fait dans ma liste gourmande... On coche: Suivre un cours de macarons avec Thierry ou Julien du Point G

lundi 21 février 2011

Citron & Canneberges pour le Challenge...

Cette semaine pour le 125 Best cupcakes Challenge, du livre de Julie Hasson.
Le choix de La frisée du blogue: Cupcakes pour toutes occasions c'est porté sur le Cranberry lemon cupcakes p.40 ou si vous désirez: Cupcakes au citron &  canneberges (pas pire mon anglais).
Vous trouverez donc la recette sur son blogue.

En plus, elle a fait une superbe ganache montée. MIAM!

Pour ma part, j'ai bien aimé ce cupcake.
M. Gourmand a adoré.
Il est addict au citron.
J'ai coupé le sucre et n'ai mis que 2/3 de tasse au lieu de la tasse mentionnée et j'ai remplacé le lait par du babeurre qui donne un moelleux insomparable aux petits gâteaux!
J'ai aussi la chance au Marché Jean-Talon d'avoir croisé un fournisseur de canneberges séchées... il en vend des tonnes et des canneberges aromatisées au jus de fruit.
WOW!
Coup de coeur inconditionnel pour les canneberges séchées à la framboise.
J'adoooore.
Il faut goûter.
C'est aussi ce que j'ai mis dans ce gâteau.

Pour le glaçage, un "glaze" comme il appelle.
J'ai pris 2 tasses de sucre glace auquel j'ai ajouté le jus et le zeste d'une limette et d'un citron. J'ai ajouté de l'eau pour avoir la consistance voulu. Attention il ne faut pas le faire trop liquide.
Attendre que le gâteau soit froid avant de napper.

 Vous trouverez aussi une version de ce cupcakes  chez "Sans oeufs SVP", une version sans oeufs... sic! Avec un glaçage "glaze" qui à l'air drôlement bon.
Une version bien gourmande et girly sur le blogue "Les Douceurs d'Élodie".
Une autre version très ludique... j'adore son glaçage! Chez Marie's cooking.

Bon appétit!

mercredi 9 février 2011

Ma fameuse... deuxième bûche!

Même si Noël est loin derrière nous et qu'il reste 319 dodos avant le prochain.
Voici ma fameuse bûche...
Celle qui m'a fait passer par toute sorte d'émotions (enfin pas celle-ci l'autre... la première).

Car la première bûche cuisiner le jour de Noël... s'est ramassé dans les escaliers. Le travail d'une journée, dans les escaliers.

Silence d'enfer ici. On aurait pu entendre une mouche voée entre M. Gourmand et le troupeau.
Elle était belle, toute lisse... bien démoulée. J'ai voulu la remettre dans le congélo et sans regardé où j'allais (je regardais ma bûche avec fierté) le carton a heurté le mur et la bûche a fait un vol plané.

Dans le silence absolu, je me suis assise tranquillement en haut de l'escalier pour regarder le dégât. Je vous épargne la suite...
Je n'ai pu récupérer le biscuit qui était bien au-dessus et l'insert congelé.
Ayant fait une tonne de mousse au chocolat (avec la magnifique recette de l'école de Valrhona) , j'ai pu remonter une bûche pour le lendemain.

Mais j'y est fait quelques modifications, j'ai voulu reproduire le bois j'ai donc mis du papier film dans mon moule pour créer des plis et lorsque la bûche fut bien prise, j'ai démoulé, enlevé le papier film et mis du spray velvet.
Voilà.

Côté look, c'était je ne suis pas certaine du résultat mais bon, c'était OK.
Et pour le goût... à la vitesse qu'elle est partie, c'était bon!

Bûche mousse choco noir, insert crème brûlée, croquant praliné et biscuit chocolat noir.

PS1 Le houx vient de mon jardin... J'adoooore Noël!

PS2 Je peux cocher dans ma liste de vie gourmande : ma bûche!

mardi 8 février 2011

Souvenir d'enfance au goût du jour

Quoi de mieux pour faire plaisir à une des nièces Gourmande de lui faire ce qu'elle désire comme gâteau.
L'an passé ce fut Barbie en robe de bal... cliquer ici: Barbie et cie partie 1 et Partie 2.

Et cette année, sa demande: un immense cupcake.

J'ai trouvé un moule, qui ma foi, n'est pas trop super... car le dessus conique du gâteau cuit plus vite que la base. Donc, si vous trouvez ce moule je vous conseille de le faire en deux temps.

Fondant maison pour recouvrir la base, pour imiter la caissette.

Sur le dessus, souvenir f'enfance le glaçage tant mangé lors de mon enfance... le glaçage au chocolat de Mère Gourmande avec une méga douille cannelé.

Glaçage au chocolat de Mère Gourmande

110 g  (1/2 t) de beurre mou (diable, ne remplacez pas le beurre par de la margarine! Pas ici!)

20g (2 cuil. à soupe) de cacao

280g (2 1/2 t.) de sucre à glacer
un peu de lait, pour obtenir la texture désirée et de la vanille.



Avec votre batteur, mélanger tous les ingrédients. Tout simplement et j'aime bien ajouter de la vraie vanille en gousse.

Elle fut très contente!