mardi 24 février 2009

Suite de mes pérégrinations à Paris..

Vous vous dites, elle remet ça…
Eh oui, il me reste plusieurs belles adresses parisiennes à vous faire découvrir (en fait, certaines sont assez connues déjà, mais bon…)
Comme quoi, je n’ai pas chômé!

Lors de mon dernier voyage, je suis allée au Jardin du Luxembourg… je n’y avais jamais été encore!
J’ai adoré, de magnifiques photos avec une température orageuse. De beaux effets.

Attendez, attendez la gourmandise arrive…
En nous y rendant, nous nous sommes (d’accord c’est de ma faute… "soeurette de M. Gourmand" n’y est pour rien, mais bon… la vitrine m’attirait) arrêtés dans une magnifique petite place fort sympathique.


Une boulangerie « So Bristish »… La vitrine effectivement m’appelait, tout en bois, très chaleureuse comme l'ambiance du café. Je me suis donc rapprochée pour y découvrir de magnifiques tartes, scones, etc.

Il fallait y entrer.

Prétextant une fatigue soudaine, j’ai proposé à « Sœurette de M. Gourmand » d’arrêter prendre un café à cet endroit. Ne pouvant refuser les bons cafés parisiens, elle acquiesça. OUF!

Le choix ne fut pas difficile pour moi, tant qu’à y être pourquoi ne pas manger quelques choses.
Une belle tarte aux figues m’attendait.
Croustillante à souhait, les figues d’une tendreté : Extase.
À ce moment, j’ai eu une pensée pour deux de mes meilleures amies. Les figues!!!



« Sœurette de M. Gourmand » choisit quant à elle, un scone. Un vrai. Accompagné de crème et de confiture. WOW!

Une belle découverte cette place… j’y retournerai à coup sûr.








Bread & roses


7, rue Fleurus75006 Paris
tél: 01 42 22 06 06

métro :ligne 4 : Saint-Placide ligne 12 : Rennes, Notre Dame des Champs
Ouvert du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures

dimanche 22 février 2009

Macaron... autour du feu!

Voici la recette des macarons "Feux de camp"


Pour les coques:

110g de blancs d’oeufs à la température ambiante
200 g de sucre à glacer
150 g de biscuits Graham émiettés
30 g de sucre

Préchauffer le four à 300°F.

1) Tamiser au-dessus d’un bol, les biscuits graham et le sucre à glacer.

2) Monter les blancs en neige avec 2 gouttes de jus de citron et une pincée de sel en ajoutant le sucre petit à petit dès que le fouet laisse des marques, puis augmenter la vitesse pour obtenir un effet "bec d'oiseau", c'est à dire des pointes de blancs dès que vous retirez les fouets.

3) Saupoudrer peu à peu les poudres, bien tamiser dans les blancs et mélanger à la spatule en silicone. Ne macaronner pas autant qu'avec un appareil à la poudre d'amandes. N'utilisez pas votre robot ou votre batteur. Le mélange doit être brillant, lisse et former un ruban en retombant.

4) Mettre votre appareil de macaron dans la poche avec douilleet dresser sur du papier sulfurisé.
5) Laisser reposer pour faire croûter 30 minutes.

6) Enfourner sur les plaques 10 minutes. Vérifier la cuisson avec votre four.

7) Laisser tiédir avant de retirer les macarons des plaques.


Pour la ganache chocolat noir:

250g de chocolat noir 70% de qualité (toujours pardi!)
De la crème 35%


Faire fondre le chocolat au bain-marie (ou au micro-ondes por les coeur un peu plus fort...), ajouter de la crème au goût pour obtenir une texture onctueuse. Plus il y aura de crème et plus la ganache restera octueuse. Attention de ne pas la faire trop liquide.

Pour les guimauves maison, c'est ICI!


Pour le montage: mettre la ganache sur une coque.


Ajouter une guimauve maison en ayant au préalable, couper le surplus du dessus de la guimauve (le petit pic!) pour avoir un macaron plus plat.


Griller votre guimauve avec votre brûleur et ajouter la coque du dessus.

L'idéal pour ces macarons , c'est de les faire au fur et à mesure. Son goût de guimauve grillé et le fait que la guimauve soit encore chaude, donne une dimension supplémentaire à votre macaron.


Croquant, moelleux et chaud!

WOW! J'adooore... Pour nous c'est adopté!

Cela vaut la peine d'essayer.


PS1 Je reviens d'une formation sur les macarons donnée à l'Europea, à Montréal dans le cadre de Montréal en lumière. Fort intéressant! Si vous avez la chance allez-y.
J'y ai appris une troisième façon de faire... qu'il est vaste ce sujet!

PS2 Je suis ébahie par la blancheur de leur poudre d'amande. La mienne est un peu plus ivoire... cela donne tout un autre effet surtout lorsqu'il n'est pas teinté. J'essaierai d'en trouvé.

PS3 Ils étaient délicieux leurs macarons... Miam! Il y a des formations plus difficiles que d'autres...

jeudi 19 février 2009

Vivement l'été...

Une idée, un essai… pas toujours un succès.
Mais là, je suis assez fière!

J’étais là (et non lasse…) en train de regarder par la fenêtre la neige neiger… encore une fois.
En me disant : « Vivement l’été » en pensant ces mots, mon foyer portatif me saute aux yeux dans la cour, tout rouillé…

Il faudra le changer si on veut faire des guimauves grillées…
Des guimauves grillées, j’essaierai mes guimauves maison, différentes saveurs sur le feu… génial…

Vivement l’été… oh… j’ai des guimauves… reliquat du party de M. Gourmand Miam!

Le goût des guimauves grillées, du chocolat noir fondu et des biscuits graham.

Parfois, les Américains ont de bonnes idées, côté bouffe… parfois!
Mais là le S’mores, je leur lève mon chapeau.

J’adore le goût, très rustique, très camping, feu de bois… vacances de cet amalgame de saveur!!!
Vivement l’été.

Oh… et si j’essayais de faire des macarons avec ces saveurs… je pourrais faire entrer l’été dans ma cuisine!

Go, ni une, ni deux… je sors pour le lendemain des blancs d’œufs pour décongeler (eh oui, je congèle mes blancs d’œufs… crème pâtissière oblige!)

Le lendemain, je m’attèle à la tâche, joue un peu sur les proportions et tente ces macarons aux biscuits graham…oui, oui… sans poudre d’amandes! À base de biscuits graham émiettés.
Eurêka!Génial les coques, avec la collerette en plus.

Mes proportions seront un peu à retravailler, car je trouve la chose un peu sucrée, mais… mais M. Gourmand et le troupeau adorent!

Donc, je continue mes essais: ganache chocolat noir, guimauve maison grillée avec ma torche à crème brûlée, montage.
Je goûte!
Enfin, l’été est arrivé!
Génial tout y est!
Je « câle » le troupeau… ils dévorent... ils adorent!

Finalement assez simple de faire entrer l’été dans une cuisine lorsqu’il neige toujours dehors…
Il s’agit de faire des macarons au goût de feu de bois.
Vivement l’été!

PS1 Promis la recette en fin de semaine...

lundi 16 février 2009

J’ai gagnééééééééééééééééé...

Mon premier concours de la blogosphère!!!
Vous me direz que c’était « Pigé au hasard » et vous avez raison…
Mais il faut quand même y participer!

Donc un immense merci à Nolwenn D‘abc-cooking.net et son concours de cupcake.

J’ai bien hâte de feuilleter ce livre!
Et je vous promets (une fois de plus…) un cupcake en l’honneur de ce concours, un cupcake tiré du livre de Fergal Connolly , aussitôt reçu!





Bonne fête.. M. Gourmand!

Il y a une semaine, c’était la fête à M. Gourmand….chuuuut…. 50 ans!
Il ne veut pas que j’en parle.
Je n’en parlerai plus.
Je parlerai de mon gâteau « montagne » plutôt.
Car pour M. Gourmand, sa passion c’est la montagne.

Première étape, le montage. Il faut sélectionner les saveurs préférées du fêté.
À 8 étages, on peut bien (sans lui dire) y mettre une de nos saveurs préférées aussi.
Ni vu, ni connu.

Donc, il y avait : café, choco marbré, pistaches grillées, pomme grenade (d’un beau rose, ma saveur girlies que je voulais essayer chuuuuut), mangue, vanille, choco…

Pas facile et moi de lui demander candidement :

« Cela ressemble au Mont Blanc ? »
« euhhhh » dit-il aussi candidement.
« Comment Euhhhhhh?????? , c’est le Mont Blanc , non???? »
De me répondre en marchant sur des œufs (je l’ai bien senti… ) :
« Cela ressemble plutôt à une aiguille… C’est ça! Une aiguille… »
« Bon, bon, l’aiguille du midi , ce n’est pas si pire… »

Et là, les épaules y ont baissé, j’ai senti un soulagement émaner de M. Gourmand. Et il s’éclipsa aussitôt.

« Une aiguille… Il sera beau mon Mont-Blanc, mon aiguille, ma montagne… »

Donc une fois les huit étages stabilisés à l’aide de cercle de carton et de tube de plastique. J’y ai mis de la glace mousseuse. Car je voulais y mettre par la suite du fondant (pâte de sucre).

D’ailleurs, je l’ai fait ce fondant à base de guimauves. Facile comme tout et surtout fort économique. Voici la recette.

Fondant à base de guimauves (Chamallow ou Mashmallows)

Pour 450 g. de fondant

1 sac de minis guimauves ( 250g )
3 tasses (plus ou moins) de sucre glace (330 g)
1 cuillère à thé d’eau

Mettre du sucre glace sur votre plan de travail. Mettre l’eau dans un bol et les guimauves. Faire fondre les guimauves au micro-ondes plus ou moins 30 secondes. Lorsqu’elles sont complètement fondues, mettre la pâte sur le sucre glace et ramener les guimauves fondues avec le sucre vers le centre. Pétrir. Ajouter du sucre au besoin. Lorsque la texture est bonne, envelopper la boule avec du papier film et laisser au réfrigérateur une nuit.

*** Après plusieurs essais, gâteaux etc. le fondant se travaille mieux lorsqu'il est refroidi . Trop froid il est fort élastique. J'ai préféré de beaucoup faire mon fondant et m'en servir aussitôt, sans passage au réfrigérateur. Il se travaille beaucoup mieux!

Cette pâte se travaille un peu moins facilement que celle du marché. Mais côté goût et qualité/prix, cela en vaut la peine.
Une fois le fondant fait, il d’agit de le colorer avec du noir en gel et du brun (avec une pointe de jaune). Ne travaillez pas trop le fondant, il faut avoir une texture de pierre.

Pour ceux qui ont un robot sur socle et par chance l’accessoire pour faire des lasagnes, c’est un outil formidable pour avoir de belles bandes d’épaisseur égale de fondant. Profites-en.
On applique les bandes de fondant sur le gâteau, au préalable crêmé et on termine par l’effet de neige avec du fondant blanc. Et pourquoi pas y ajouter un petit bonhomme, clin d'oeil à la passion de M. Gourmand.

Et voilà, un Mont Blanc, une aiguille ou tout simplement une montagne!

L’important c’est que vous y croyez!

Bonne fête M. Gourmand!!!

PS1 Vous pouvez vous beurrer (avec de la margarine) les mains pour manipuler cette pâte de sucre, car cela colle. Et pour frotter le tout. Laissez tremper, plus facile par la suite.

PS2 Vivement les grammes des Français, beaucoup plus faciles à cuisiner. Promis (cela faisait un bout…) je refais l’expérience en transformant tout en grammes. À force de cuisiner avec de livres français, j’en perds mes tasses!

PS3 S’il vous prend l’envie comme moi, de nettoyer votre accessoire à lasagne lorsqu’il tourne… NE LE FAITES SURTOUT PAS!!!! J’ai pris mon linge à vaisselle dedans et fait sauter une pièce à l’intérieur…ouf! Je dois contacter Kitchen Aid maintenant…Après un robot, un accessoire à lasagne, on apprend!

PS4 Petit truc pour enlever le surplus de sucre glace sur le fondant, j'ai utilisé un pinceau. Un beau pinceau souple acheté du côté des arts... Il me sert de plumeau, génial!


PS5 Pour le dossier complet de la fête c‘est ICI

dimanche 15 février 2009

Concours un amouuuuur de cupcake!

J'avais déjà donné cette recette, elle reste pour moi la meilleure.
Celle de l'amour d'une maman (ma mère!) pour ces enfants... et que j'essaie de passer à mon tour à mon troupeau.
Donc Nolwenn, voici ma recette de cupcake de l'amouuuuur!

Facile comme tout!

La recette des petits gâteaux au chocolat qui ont bercé mon enfance!

Eh oui, c'est la recette de ma mère.
Elle est simple et donne de petits gâteaux au chocolat hyper moelleux.
Mais surtout, n'omettez pas (comme moi avant!) de mettre la "P'tite vache" cela fait toute la différence!

Petits gâteaux au choco qu ont bercé l'enfant d'une amoureuse des desserts


Ingrédients :
1 3/4 tasses de farine
1 1/3 tasse de sucre
1 cuil. à thé de sel
3 cuil. à soupe de cacao ou 3 carrés de chocolat non sucré
1 tasse de lait
1 cuil. à thé de soda (Petite vache)
1 cuil. à thé de poudre à pâte
1/2 tasse de margarine (ou de graisse Crisco)
3 oeufs
vanille

Mélanger au batteur électrique (pour faire entrer l'air) la margarine, le sucre, les oeufs jusqu'à ce que le mélange ait pâli.
Ajouter les autres ingrédients secs, ajouter le lait. Brasser.
Verser dans des petits moules à gâteaux (et non à muffins!).
Enfourner pour 10 minutes dans un four préchauffé à 350 degrés.

Voici son glaçage original qui est tout aussi merveilleux!



Glaçage au chocolat

1/2 tasse de beurre mou (diable, ne remplacez pas le beurre par de la margarine! Pas ici!)
2 cuillère à soupe de cacao
2 ½ tasses de sucre glace
vanille un peu de lait, pour obtenir la texture désirée.


Avec votre batteur, mélanger tous les ingrédients.


Si vous optez pour un glaçage avec fondant (comme la photo), vous n'avez qu'à mettre un peu de crèmage vanille pour faire tenir la régalice... que vous aurez colorée avec le colorant de votre choix (en gelée si possible, le colorant)
Comme outils, il vous faudra : un emporte-pièce (ici en forme de fleur) et des étampes... de scrapbooking!
Ne reste plus qu'à étamper et couper à l'emporte-pièce, coller sur le cupcake avec du glaçage et déposer un bonbon si désiré!

Cela fait tout un effet et c'est si simple...


PS1 Malgré le fait que M. Gourmand ne les aime pas...il les trouve fort jolis! C'est au moins ça de gagné!


PS2 Pour le concours de Nolwenn, cliquer sur le logo:

samedi 14 février 2009

Tout en rose...

En ce jour de St-Valentin, un dessert tout en rose...

Un délicieux petit dessert : une panna cotta aux framboises.
Ce petit dessert, d’origine italienne, est en fait une crème gélifiée.
Pour la présentation, une chantilly a été ajoutée avec des perles de mûres et carottes violettes.

Pour une douzaine de verrines et plus (tout dépend de votre grosseur de verrine!)




















Pour la panna cotta :

600ml ( 2 ½ tasses) de crème 35%
320ml ( 1 1/3 tasses) de lait
110g (+ - ¾ de tasse) de sucre
¾ tasse de framboises congelées
3g d’agar-agar ( 9 grammes de gélatine Knox)*
vanille au goût

1) Passer au tamis les framboises décongelées et récupérer la purée.
2) Dans une casserole, mélanger la crème, le lait, le sucre et la vanille.
3) Faire chauffer deux minutes et ajouter l’agar-agar. Ensuite, faire bouillir deux minutes (très important pour la gélification avec l’agar-agar). Si de la gélatine est utilisée, suivre les instructions de base sur l’enveloppe.
4) Verser dans les verrines et laisser refroidir à température ambiante puis réserver au réfrigérateur.


Pour la chantilly canneberge :

¾ tasse de crème 35%
3 cuillères à soupe de purée de canneberges (canneberges fraîches ou congelées)
sirop d’érable au goût

1) Dans une casserole, faire chauffer les canneberge avec un peu d’eau jusqu'à l'obtention d'une compote. Passer le tout dans un tamis.
2) Incorporer à un siphon la crème, le sirop d’érable et la purée de canneberges. Brasser vigoureusement.
3) Ajouter deux capsules de CO2 et secouer le siphon.


Le dressage :
1) Une fois la panna cotta gélifiée, ajouter un peu de chantilly aux canneberges.

2) Pour les perles, un peu plus complexe…



Ces perles sont en fait un jus de fruits (carottes violettes et mûres) qui a été gélifié en sphère grâce à un procédé de cuisine moléculaire.
Mais pour simplifier ce dessert, une belle framboise ou une belle mûre serait tout aussi délicieux !

PS1 L’agar-agar se trouve dans les épiceries naturelles (j'ai trouvé la mienne chez Tau), en poudre et en feuille. Privilégiez la poudre.

PS2 Pour la cuisine moléculaire, j'y reviendrai... mais vous pouvez trouver la façon et une recette pour faire des perles ici et pour le voir, c'est ICI.

PS3 Pour un dossier coplet sur la St-Valentin, invitation, déco et cie... c'est ICI.

dimanche 8 février 2009

Coupable!

La fête de M. Gourmand fut un succès!
Une journée de rêve pour lui… escalade de glace avec une gang de chum et fête entourés de ceux qu’il aime.Le summum!

De plus, il a pu se régaler de réglisse… en macaron.
M. Gourmand est fou de la réglisse (et du pastis bien entendu!)
Voici donc mes macarons à la réglisse montés. Moi qui n’aime pas le goût de la réglisse, voire de l’anis, ces macarons étaient quand même bons.
J'avoue, ce qui est inavouable!

J'ai utilisé des bonbons à la réglisse (p'tites négresses) pour faire ma ganache.
Une petite ganache rapido, party oblige, à la réglisse.


Ganache rapido à la réglisse

Une poignée de « p’tites négresses » (plus ou moins 20)
1/3 de tasse de crème 35%
½ tasse de chocolat fondu, chocolat noir de préférence

Mettre les bonbons à fondre dans un bol au micro-ondes, 3 minutes.
Lorsqu’ils commencent à fondre, ajouter la crème, bien mélanger et remettre à chauffer.
Faire fondre le chocolat et ajouter le au mélange, brasser.
Il se peut qu’il reste de petits morceaux de bonbons, vous pouvez passer votre ganache au mélangeur ce qui rendra le mélange lisse.
Mettre votre ganache dans une poche à douille et dresser vos macarons.
Si vous laissez reposer la ganache, elle se solidifiera. Pour la rendre à nouveau liquide, passez-la au micro-ondes quelques minutes.

Voici mon assortiment de macarons pour la fête de M. Gourmand.

Limette, réglisse, caramel (Merci Zabel pour ce délicieux caramel!)... parfums préférés de M. Gourmand.



PS1 J’avoue être un peu mal à l’aise du « no-politically correct » du nom des bonbons… Mais bon, retournons il y a 50 ans et ces bonbons portaient ce nom! M. Gourmand n’a connu que cette appellation et il adooooooooore les "p'tites négresses" de réglisse..

PS2 Je préfère les macarons à base de meringue italienne, ils sont plus légers en texture. Adopté!

jeudi 5 février 2009

Guimauves maison

Voilà une autre belle expérience…sucrée !
Bien entendu, des guimauves maison.

Ayant organisé un party pour fêter les 50 ans, âge honorable, de M. Gourmand samedi prochain, j’ai décidé d’offrir dans le bar à chocolat chaud des guimauves maison.
Oui, oui, un bar de chocolat chaud!

Le thème de la fête Chamonix… lieu de prédilection de M. Gourmand (montagnard dans l’âme!). D'ailleurs, il ira en juin là-bas pour souligner son âge honorable, faire de la montagne.
Donc, je voulais recréer l’ambiance des chalets de montagne, avec un menu savoyard etc.
Vous me direz des guimauves dans un menu savoyard?????
Mais non, j’y viens…

J’ai loué l’ancienne gare de Prévost, bel édifice tout en bois. La piste de ski de fond du P’tit train du Nord y passe à côté… et M. Gourmand ira faire de l’escalade de glace avec quelques invités, tout près; à Shawbridge.
Lorsque tous ces beaux sportifs rentreront à la gare, ils pourront se réchauffer avec un bar à chocolat chaud, j’y suis (enfin direz-vous!).

Il y aura chocolat chaud maison traditionnel, un autre avec une pointe de piment (question de réchauffer l’atmosphère), des guimauves vanille, aux noisettes, à l'érable et quelques-unes trempées dans le chocolat.
Les invités pourront mettre sur leur chocolat chaud de belles guimauves maison.

Voici la recette, initialement de Food network. Mais traduite par ma copine Marie-Ève (http://www.momentomagazine.com/.momentomagazine.com/)

Guimauve maison


1 tasse de sucre à glacer
3 1/2 enveloppes (2 c. à table + 2 1/2 c. à thé) de gélatine sans saveur
1/2 tasse d'eau froide
2 tasses de sucre granulé
1/2 tasse de sirop de maïs blanc
1/2 tasse d'eau chaude (env. 115 degrés)
1/4 c. à thé de sel
2 blancs d'oeufs
1 c. à thé de vanille


1) Huiler et saupoudrer de sucre à glacer le bas et les côtés d'un plat rectangulaires de 13'' x 9'' x 2'' de hauteur. Moi j'y suis allée avec ma poche à douille pour le dressage. J'ai saupoudrer de sucre glace mon papier sulfuriser et j'ai fait des petites guimauves individuelles. Plus facile à tremper dans le chocolat. J'ai aussi fait des "fines bandes" avec le mélange, pour en faire des noeuds par la suite.
2) Dans le plat d'une mixette électrique, saupoudrer la gélatine sur le dessus de l'eau froide et laisser le mélange s'épaissir (env. 5 minutes)
3) Dans une casserole, faire chauffer à feu bas le sucre granulé, le sirop de maïs, l'eau chaude et le sel jusqu'à ce que le sucre soit dissout. Augmenter la chaleur à modéré et faire bouillir légèrement le mélange jusqu'à ce qu'un thermomètre à bonbon indique 240 degrés, soit environ 12 minutes. Retirer la casserole du feu et ajouter le mélange sucré sur la gélatine. Mélanger jusqu'à ce que la gélatine soit dissoute.
4) Avec la mixette, mélanger à haute vitesse jusqu'à ce que le mélange soit blanc et que son volume ait triplé. Environ 6 minutes si vous utilisez une mixette sur pied et 10 minutes si vous utilisez une mixette à main.
5) Dans un large bol, avec des batteurs propres, battre les blancs d'oeufs jusqu'à ce qu'ils forment des pics. Ajouter les blancs d'oeufs et la vanille dans l'autre mélange jusqu'à une combinaison homogène.
6) Déposer le mélange final dans le plat rectangulaire et saupoudrer 1/4 de tasse de sucre à glacer sur le dessus. Refroidir les guimauves non couvertes, jusqu'à ce qu'ils soient fermes, soit au moins trois heures et jusqu'à 1 journée.
7) Faire le tour du plat avec un couteau mince pour en décoller les parois et virer délicatement le plat du mélange à l'envers, sur un papier sulfurisé. Découper les guimauves avec un large couteau ou un emporte-pièce trempé dans le sucre à glacer. Badigeonner tous les côtés de chaque pièce dans du sucre à glacer.
8) Les guimauves se conservent à température pièce, dans un contenant hermétique jusqu'à 1 semaine.
Notez que pour un résultat un peu moins sucré, on peut utiliser modifier le sucre à glacer de la recette par un mélange mi-sucre à glacer - mi-fécule de maïs.

Marie-Ève remplace la 1/2 tasse d'eau froide par 1/2 tasse de purée de fruits froide, 1/2 tasse de café froid... Pour ma part, j'ai remplacé à 1/2 tasse d'eau par du sirop d'érable. C'est délicieux. Elles les a même testé sur un foyer de bois...guimauves grillées: MIAM!

Pour ma part, j'ai ajouté à la toute fin un sirop de noisettes (ainsi qu'une pointe de colorant brun et jaune en gel), vous pouvez l'ajouter au goût. Laissez libre court à votre créativité.

PS1 D'autres photos se rajouteront, photos de chocolat chaud!

PS2 Il faudrait bien que j'essaie avec de l'agar agar!

lundi 2 février 2009

La vie en rose...

Ces temps-ci, je vois tout en rose...

De ce fait, voici un gâteau que j’avais réalisé pour ma « girlies » de fille.

Elle aime le rose, tout ce qui brille… et il n’y a pas si longtemps, elle m’avait confié vouloir devenir une princesse plus tard. Vous voyez le genre.
Donc à l’idée d’avoir un party « sacoche » , elle trépigna de joie.

Le gâteau en 3D fut réalisé avec trois gâteaux, deux choco et un vanille.

J’aime beaucoup travailler la régalice, quoique très sucré, cela donne un bel aspect au gâteau qui devient en quelques sorte la déco de la fête et peu même servir de centre de table.


Si vous désirez voir le dossier complet de la fête, c’est ICI.

Pour le montage du gâteau:
  • Coller les trois gâteaux pour former l'épaisseur du sac à main avec du crèmage, ici un crèmage mousseux a été utilisé.
  • Couper votre rectangle pour donner la forme de votre sac à main.
  • Ensuite , à l'aide d'une feuille, prélever le gabarit du sac à main , ce gabarit servira de patron pour la régalice. Vous vous retrouverez donc avec un devant, un derrière et la bande sur le dessus.
  • Façonner la régalice pour l'aplatir (n'oubliez pas le sucre en poudre) , si vous désirez y faire un motif, c'est le moment. Vous pouvez le faire aussi avec vos étampes de scrapbooking (lavées bien entendu!)
  • Taillez votre patron. Vous n'avez plus qu'à coller votre régalice avec du crèmage.
  • Pour la finition, prenez de la régalice pour en faire un "serpent" que vous collerez avec un peu d'eau en guise de finition aux angles. Il ne vous reste plus qu'à faire votre rabat.
La poignée, le bouton et la fleur ont été confectionnés la veille, pour avoir une rigidité, la régalice devait d'avoir séchée. Attention c'est très fragile.
J'ai découvert une recette de fondant maison, beaucoup moins cher que le fondant que l'on achète prêt à l'emploi. La recette et la démo est ICI malheureusement , elle n'est qu'en anglais.

Bon bricolage "comestible"!

PS1 Succès garantit auprès des jeunes filles et des ... futures princesses!