mardi 28 avril 2009

Charlotte pour... une "cocotte"

Quel beau nom pour une fillette!
J’ai hésité (me croirez-vous, quel nom gourmand!) pour ma fille.
Mais bon « la dernière des gourmands » porte plutôt le nom moderne d’une dame
de « La chambre des dames ».

Je n’avais encore jamais fait de Charlotte!
Pas de moule, ni de cercle à Charlotte.
J’ai plutôt utilisé mon moule à charnière.
J’avoue, je n’ai peut-être pas « suivi la façon de faire » .
Je n’ai pas regardé, non plus, les recettes sur le web.
J’y suis allée à l’intuition en essayant de me rappeler le goût de celle mangée lors du baptême de « ma cocotte » (pas Charlotte!), il y a de ça neuf ans!
Souvenirs olfactifs, souvenirs gustatifs.


Charlotte pour une « cocotte »

Crème vanille:
60 g de sucre vanillé
500 ml de lait
120 g de jaunes d’œuf
40 g de poudre Birds (costard powder, poudre à crème)
375 ml de crème 35%

Crème fouettée pommegrenade
500ml de crème 35%
100 g de purée de pommegrenade (assez épaisse) ou autre purée de fruits rouges!
25 g de sucre

Montage
120 g de framboises
Une vingtaine de biscuits "doigt de dame"

À faire la veille...
Crème vanille :
Faire bouillir le lait et le sucre. Mélanger les jaunes d’œufs et la poudre de costarde.Verser assez de lait bouillant sur ce mélange et fouetter. Attention de ne pas faire coaguler les œufs.

Une fois le mélange réchauffé, versez le reste et fouettez de nouveau. Remettre sur le feu, jusqu’à ce que la crème épaississe. Mettre la crème dans un bol, déposer un papier film sur la crème et réfrigérer.Lorsqu’elle est bien prise, fouetter de nouveau votre crème pâtissière. Réserver.

Fouetter la crème et l’ajouter au mélange précédent. Réfrigérer.

Purée de pommegrenade
Récupérer les grains de 4 pommegrenades (ou plus). Les mettre dans une casserole et recouvrir d’eau. Une fois, porter à ébullition, retirer du feu et passer dans un tamis.
Réserver au réfrigérateur.

Pour le montage :

Fouetter la crème, lorsqu’elle est montée, y ajouter le sucre et la purée de pommegrenade.

Couper une extrémité d’un biscuit "doigt de dame", pour le stabiliser.
Faire le tour du moule et en mettre au fond.
Ajouter la crème vanillée, les framboises et la crème fouettée à la pommegrenade.
Décorer de quelques framboises.
Réfrigérer deux heures au minimum.

PS1 Elle ne ressemble pas du tout finalement à celle mangée il y a neuf ans . Mais elle était drôlement bonne.

PS2 « Ma cocotte » au Québec, c’est un p’tit mot doux pour une fillette.

PS3 Ce gâteau rose, girlies, je l’ai mangé avec mes amies… Lors d’un délire autour d’un synopsis. Rires, Muscato d’Asti, grandes & belles amitiés, qu’elle était bonne (avec vous!) cette Charlotte !

PS4 Okkkkkkk les filles, je vous mettrai tout en tasse, bientôt... Promis!!

lundi 27 avril 2009

Sushi desserts... mangue & fraises!

Sweet sixteen...dit-on!
Et pour mon “plus vieux des gourmands” , il voyait cet anniversaire sous le thème du Japon!
Plus précisément des jeux vidéos asiatiques. Sommes-nous surpris?

Donc pour souligner cet anniversaire « à la Nintendo », j’ai décidé de lui faire une fondue « shabu shabu » et des sushis desserts...
Recevoir 8 ados de 16 ans... je vous dis, cela mange!

Moi qui en prévois toujours plus, je suis arrivée tout juste OUF!
Mais , j’avoue, ils auraient mangé encore plus de sushis desserts. Que dis-je...ils auraient engouffré plus de sushis dessert.
Une chance j’avais aussi fait des sushis bonbons, un des prochains dossiers promis!

Donc, voici comment faire des sushis desserts , fort simples!

J’ai mangé ce genre de sushi dessert chez « Sushi shop » et j’adooore... bon j’avoue qu’au départ j’adoooore le riz au lait.

Ne sachant pas la recette de Sushi shop, j’ai improvisé mes sushis desserts.


Sushi dessert à la mangue et aux fraises

Riz au lait vanillé (à faire la veille)
Une mangue
Des fraises
Des galettes de riz pour rouleaux printaniers

Riz au lait vanillé pour sushi
1 litre de lait
150 g de riz arborio (riz grain court, pour risotto)
1 gousse de vanille
100g de sucre

Mettre le lait, le sucre dans une casserole. Ouvrir la gousse de vanille en deux, prélever les graines de la gousse. Mettre les graines et la gousse dans le lait. Faire frémir votre lait, lorsque le lait est chaud ajoutez le riz. Cuire le riz à feu moyen. Brasser souvent.
Lorsque le riz est crémeux, le mettre dans un bol avec papier film au réfrigérateur toute la nuit.

Montage

Couper la mangue et les fraises en lanières. Réservez.

Faire chauffer de l’eau pour un grand bol. Trempez une galette de riz dans l’eau chaude. La mettre sur un Silpat ou encore un tapis à sushi recouvert de papier film.








Mettre du riz sur la galette en laissant une bonne bande de libre.
Ajoutez les fruits.

Roulez et taillez avec un bon couteau. Pour une bonne coupe, vous devrez mouiller votre couteau.






Harigato!


PS1 J’avoue, j’en ai mangé (juste les bouts qui ne sont pas présentables...) un peu!... beaucoup d’accord.

PS2 À son grand malheur M. Gourmand n'a pas eu le temps des voir et encore moins d'y goûter. Engouffrés, ces sushis, en 10 minutes par un troupeau insatiable!
J'en referai M. Gourmand... promis

vendredi 24 avril 2009

Plus que 4 jours... "Cupcake, soyez créatif"

Il ne reste que 4 jours, soit jusqu'au 30 avril
pour m'envoyer votre candidature.
...
le choix sera difficile!


Vous pouvez voir le récapitulatif ici: Récapitulatif
Et les informations du concours,
en cliquant sur le logo!

PS1 J'en profite pour vous dire que je participe à mon tout premier SWAP... Un SWAP cuisine en plus! Cela me donne drôlement le goût d'en organiser un avec le thème de la pâtisserie... Quel beau concept d'échange.

PS2 Je vais aujourd'hui à un lancement de livre auquel j'ai participé... J'ai bien hâte. Je vous en reparlerai. Aucun débat n'est lancé!


mercredi 22 avril 2009

Révisons nos classiques #2: La galette à la mélasse

Il aura fallu plusieurs essais, plusieurs boîtes de mélasse pour trouver les proportions parfaites!
Le p’tit plus qui ferait en sorte que mon troupeau oublie les « Pattes d’ours ».
Réussies, m’ont-ils dit, tes galettes à la mélasse sont super!
Finis les « Pattes d’ours » …

J’avoue, je ne leur ai pas dit mais j’ai triché… j’ai ajouté un peu de cacao de Cacao Barry. Seulement pour la couleur promis!
Je les aime bien foncées.
Le goût du chocolat dans ces galettes: pas du tout, mais un bon goût de mélasse.
Et la texture juste assez épaisse et tendre.
Adieu les « Pattes d’ours » ai-je dit.

Et pour les miennes, mes galettes, j’y ai mis du pralin… mais oui!
Je vous avais dit que j’en mettais partout.
Pas certaine par contre sur les biscuits à la mélasse.
Je les aime finalement nature, sans artifice!


Biscuits à la mélasse « Juste comme il faut »

320 g de mélasse
2 cuil. à thé de soda (bicarbonate de soude, P’tite vache)
110 g de margarine à l’huile d’olive
1 œuf fouetté
90 g de cassonade
40 g de cacao
410g de farine
250 ml de lait
et si vous en avez 50g de pâte de spéculoos (sinon allez-y avec du gingembre, au goût)

Préchauffer le four à 350°F (180°C).
Mélanger la mélasse et le soda.
Ajouter la margarine, l’œuf fouetté, la cassonade et la pâte de spéculoos. Brasser.
Ajouter le cacao et la farine.
Ajouter le lait pour obtenir une texture lisse.

Mettre une demie louche sur du papier sulfurisé (ou silpat) et cuire plus ou moins 15 minutes, tout dépend de la grosseur de vos biscuits..

PS1 mon p’tit plus, je l’ai eu avec la pâte de spéculoos (encore Merci Bénédicte!) MIAM!

lundi 20 avril 2009

Religieuse érable réinventée... en bonhomme de neige!

J’ai toujours voulu faire des religieuses... tout simplement, car je trouve cela fort esthétique!
Et surtout fort bon depuis ma virée chez Ladurée.

Dans cette aventure, il n'est resté de la religieuse que le principe de superposition de choux.
Cela dit, je voulais clore le Temps des sucres en beauté.
Je voulais faire un petit pied de nez à l’hiver qui nous a définitivement quittés.

Quoi de mieux alors que de réinventée une religieuse en bonhomme de neige!


Je me suis bien amusée et les enfants ont trouvé cela fort « cute… » selon mon ado!
Ou « trop chou » comme dirait ma fille.

Donc voici Ma religieuse « Bonhomme de neige »

Pour la pâte à chou, la recette est ici : Pâte à chou au sirop d’érable.

Crème pâtissière au sirop d’érable

500 ml de lait
75 g sirop d’érable
120g de jaune d’œufs
45 g de poudre de costarde (custard powder Bird’s ou encore poudre à crème)
35ml de sirop d’érable (ou selon la texture…) *** à ajouter lorsque la crème est refroidie.

Faire bouillir le lait avec le sirop d’érable.
Mélanger les jaunes d’œufs et la poudre de costarde.
Verser assez de lait bouillant sur ce mélange et fouetter. Attention de ne pas faire coaguler les œufs.
Une fois le mélange réchauffé, versez le reste et fouettez de nouveau.
Remettre sur le feu , jusqu’à ce que la crème épaississe.
Mettre la crème dans un bol, déposer un papier film sur la crème et réfrigérer.
Lorsqu’elle est bien prise, fouetter de nouveau votre crème pâtissière en y ajoutant le 35 ml de sirop d’érable, avant de garnir vos choux.

Pour le montage, j’ai garni les deux plus gros choux et les ai trempés dans le fondant qui avait été réchauffé. En réchauffant le fondant, il devient liquide. Mais vous n’avez pas énormément de temps pour la manipulation.
Le nez a été fait avec une graine de tournesol (trempée de chocolat et recouvert de bonbon).
Les boutons ont été tracés à l’aide de crayons-feutres culinaire de la marque Wilton.

Voilà, il est fort sympathique n’est-ce pas!
À la prochaine bordée de neige… Vive le Québec et la neige!


PS1 Cette phrase d'Oscar Wilde me va à merveille!

PS2 J’ai toujours adoré faire des bonhommes de neige étant jeune et maintenant avec mon troupeau. Cette année, nous avons même fait un « chien de neige » pour accompagner Bonhomme.

PS3 J’adooooooooore la neige et surtout Noël, un beau Noël blanc. En passant, il ne reste que 248 dodos avant Noël!

dimanche 19 avril 2009

Mon coco-choco, glace choco-noir pralin remporte la palme!

du concours de "Chocolat et souvenir d'enfance" du blogueRêve de goumandise.


J'en suis très fière!
Mille mercis !!!


Et cela vaut le détour d'essayer cette glace...je vous le garantis!

Pour la recette, cliquer sur l'image.

Chouquettes... québécoises!

Lors de mon dernier voyage en France (eh oui, je remets ça!)… J’ai suivi un cours chez Lenôtre.
Pendant notre dur labeur, le chef a pris un restant de pâte à chou et nous a fait des chouquettes!

Il nous a donné d’ailleurs un super truc pour mettre le sucre de façon « Vite fait, bien fait ».

Je ne connaissais pas les chouquettes… mais mon Dieu que c’est bon!
Surtout chaudes!


J’ai voulu en faire ici. Mais très difficile de trouver ce sucre.
Que cela ne tienne…, j’ai décidé de me faire mes chouquettes… des chouquettes québécoises!

Je connaissais déjà la pâte à chou de Lenôtre, j’en ai refait pendant le temps des fêtes… Je voulais en tester une autre recette, celle de Pierre Hermé (Larousse des desserts).
Je l’ai faite telle quelle.
Et ensuite, j’en ai bidulé une à partir de celle-là. Après deux essais, j’ai trouvé les bonnes proportions de ... sirop d’érable!

Donc, je vous livre ma recette de
Chouquettes « à la québécoise »
150 g de farine
2g de sel (une pincée quoi!)
100 ml de lait
80 ml d’eau
50 ml de sirop d’érable
100g de beurre
4 œufs *
Flocons d’érable


Préchauffer le four à 350°F (180°C).
Faire bouillir le lait, l’eau et le sirop d’érable.
Ajouter le beurre et le sel.
Retirer du feu et ajouter en une seule fois la farine, brasser.
Remettre sur le feu pour assécher le mélange un peu (2-3 minutes), il faut bien regarder la texture. La pâte doit se décoller des parois en formant une grosse boule.

Mettre les oeufs dans un cul de poule , battre. Réserver.
Retirer du feu, mettre dans un cul de poule (pour éviter que les oeufs cuisent) et ajouter les œufs, petit à petit.

Attendre de bien incorporer l’œuf avant d’en ajouter. C’est à cette étape que l’air entre dans la pâte et fera gonfler vos choux. Donc, prenez bien votre temps. Il se peut que vous ne mettiez pas tous * les oeufs, la texture vous indiquera quand arrêter. Tester votre pâte avec le doigt...lorsque vous y trempez votre doigt et le remontez, cela doit faire un petit pic qui retombe doucement. Lorsque cela se produit, arrêter de mettre des oeufs.

La pâte une fois mélangée doit faire un ruban et être lisse.
Mettre la pâte dans la poche à douille, déposer de la pâte sur votre plaque
(avec silpat ou papier sulfurisé).
Ajouter les flocons d’érable.
Enfourner près de 20 minutes pour des chouquettes moyennes.
Il suffit que vos chouquettes soient dorées.

Si en sortant de votre four les choux écrasent, c’est qu’ils manquent de cuisson.

Drôlement bonnes ces chouquettes québécoises!

il existe aussi des flocons érable et canneberges.

PS2 Mon troupeau et M. Gourmand n'en ont fait qu'une bouchée!

vendredi 17 avril 2009

Gâteau "Mode de Boston" ou... Boston cream pie

Enfin, une fois l’an (ou deux si je suis chanceuse…) ma mère me fait pour mon anniversaire (et pour me faire plaisir!) mon gâteau de petite fille…

Mon gâteau préféré, celui qui me rappelle tout plein d’odeurs de cuisine, de beaux moments avec elle à lécher les cuillères de bois, etc.

Cette année, je l’ai eu à Pâques…

Lorsque j’ai commencé à cuisiner, j’ai décidé de ne pas faire ce gâteau… C’est celui de ma mère.
Tout comme son fameux gâteau aux canneberges.
Mais là, avec sa permission… je vous en donne sa recette.
Pourquoi? Parce qu’elle me l’a offert (le gâteau fait… Miam! Et la recette pardi!)… par une belle journée de printemps!

D’ailleurs, le nombre de passants qui me regardaient prendre la photo en pyjama (j’avoue et je m’assume, nous étions dimanche tout de même…) étendue sur mon gazon, le gâteau dans la plate-bande.
Il faut s’assumer quand on a un blogue et y croire!!!


Donc voici son
Gâteau « À la mode de Boston »
Recette de base de son livre « Robin Hood » datant de l’année de ma naissance… je vous laisse deviner l’année!
Gâteau éponge

140 g de farine
1 cuil. à thé de poudre à pâte (levure chimique, Alsacienne)
pincée de sel
3 œufs tempérés ***
200 g de sucre
1 cuil. à thé vanille
6 cuillères à table de lait chaud

Préchauffer le four à 375°F (185°C).
Mélanger les matières sèches.
Battre les œufs dans un bol profond environ 5 minutes. *** Les oeufs doivent impérativement être à la température ambiante, sinon, le gâteau aura de la difficulté à monter.
Graduellement, ajoutez le sucre en trois fois. Battre 1 minute chaque fois.
Ajouter la vanille, incorporer les poudres tranquillement.
Ajouter le lait chaud.
Mettre l’appareil dans un moule chemisé (papier parchemin), rond de 9 pouces (ne pas graisser le moule).
Mettre au four pendant 20-25 minutes.
Lorsqu’il est cuit, laisser refroidir le gâteau à l’envers sur 3 verres.

Pouding à cuire… là, j'avoue ne pas être d'accord avec ma maman ... Elle y met du pouding vanille à cuire, en boîte. Pas instantané, celui qui doit cuire. Bon... c'est sa recette. Cela dépanne.

Mais tant qu'à faire , je ferais une bonne crème pâtissière maison. J'ai d'ailleurs une belle recette que je vous donnerez une autre fois... En attendant, vous pouvez utiliser votre recette préférée!

Glace claire au chocolat

2 cuil. table beurre
1 carré (1 once) de chocolat non sucré Bakers
2 cuillères à table de lait
120 g de sucre à glacer (sucre glace)
vanillé

Faire fondre le chocolat et le beurre à feu doux.
Ajouter le lait, le sucre à glacer tamisé et la vanille.
Il se peut que vous n'ayez pas la bonne texture, dans ce cas ajoutez-y un peu de lait.

Pour le montage, une fois refroidi , on coupe le gâteau dans le sens de l'épaisseur. On y met le pouding (ou crème pâtissière). On dépose l'autre moitié de gâteau dessus et la glace claire pour finir.

Bon appétit!

PS1 On doit le « Boston cream pie » au Chef M. Sanzian du Parker House Hotel (Massachussett). Ce dessert fut créé vers 1855…
Quand même 154 ans!

PS2 Je me suis donné la permission de travailler sur une déclinaison… verrine « À la Boston »… à suivre!

PS3 Mon pyjama est fort sobre tout de même, noir…

jeudi 16 avril 2009

Récapitulatif du concours: Cupcakes, soyez créatif!

Voici les premières participations (et j'ajouterai au fur et à mesure les autres qui s'ajouteront)
pour le concours Cupcake, Soyez créatif reçues :


#1 Pauline du blogue La cuisine des Smarties



Cupcake à la pistache
Recette de base à laquelle , elle a ajouté de la pâte de pistaches.


#2 Julie du blogue Julie cuisine aussi


Cupcake donuts à la crème de café
Recette de base et...

Crème au café :
15 g de café soluble
200 g de sucre
70 g d'eau
2 oeufs
200 g de beurre

Cuire le sucre et 70 g d'eau au petit boulé. Verser un oeuf entier battu avec un jaune. Monter au fouet jusqu'à refroidissement. Ajouter le beurre en pommade et continuer à fouetter. Le mélange devrait doubler de volume et blanchir. Incorporer 15 g de café dissous dans très peu d'eau.

Donuts :
300g de farine
1 oeuf
1/5 de cuillère d'huile
8cl de lait
1/2 sachet de levure chimique
4 pincées de cannelle

Battre oeuf, sucre,huile, lait. Ajouter farine, levure, cannelle. Étaler la pâte sur une épaisseur de 1cm et découper des cercles à l'aide d'un récipient rond puis faire un trou au milieu avec un verre, un emporte-pièce, un bouchon de bouteille, plus petit.Plonger dans la friture puis poser sur du papier absorbant. réf. Julie Cuisine aussi.



#3 Hélène du blogue Les délices d'Hélène


Cupcake litchi

Recette de base et... J’ai ajouté à la pâte 3 cuillères à soupe de confiture de litchis.

Pour le glacage au chocolat blanc :
Faire fondre au bain marie 1 tablette de chocolat blanc, y ajouter 1 cuillère à soupe de crème fraîche.
J’ai coloré mon glacage avec du colorant en poudre.
réf. Les délices d'Hélène



#4 Pénélope du blogue Le blogue de Pénélope

Cupcake "Boudoir nuage"

Recette de base et... J'ai ajouté des framboises au centre du cupcake et un peu d'eau de fleur d'oranger.

Pour le décor: Meringue à l'italienne: 220 g de sucre en poudre, 80 ml d'eau et 2 blancs d'oeufs !

Mélanger le sucre et l'eau dans une casserole à feu moyen jusqu'à ce que le sucre soit dissous.Porter à ébullition et laisse bouillir environ 5 min le sirop doit épaissir.

ENSUITE Retirer du feu et laisse refroidir le temps de battre tes blancs œufs jusqu'à ce que des pointes souples se forment et sans arrêter de battre incorporer doucement le sirop en filet. Il faut battre environ 10 min pour obtenir des blancs bien fermes et cela permet aussi de refroidir le mélange.Il n'y a plus qu'à déposer sur le cake ! réf. Le blogue à Pénélope


#5 Christine H.

Cupcakes au sirop d'érable et au fromage à la crème, avec des petits fruits frais!

Recette de base mais...j'ai remplacé l'essence de vanille par de l'essence d'érable et je n'ai mis qu' 1/2 tasse de beurre car j'y ai ajouté 1 paquet de fromage philadephia , 1/4 tasse de lait, 1/4 tasse de sirop d'érable et 1pincée de sel

Pour la décoration, j'ai fait fondre 2 onzes de chocolat blanc avec 1 c. table de beurre, j'ai étendu une mince couche, y ai déposé une tranche de fraise, mis un petit peu de glacage sur une demi mûres que j'ai déposé sur la fraise.
Et voilà, des mini cupcakes au sirop d'érable et au fromage à la crème, avec des petits fruits frais! réf. Christine H.


#6 Marie du blogue Marie's cooking



Les chamamuffins

Recette de base et... j'ai juste ajouté à la base 2 cuil. à soupe de cacao en poudre sucré type banania et dans chacun des cupcake j'ai mis un chamallow, et c'était un régal ! Réf. Le blogue Marie's cooking



#7 Alaro du blogue Mes petites recettes préférées




Cupcakes saveur Choco Praliné

Recette de base (je pense que vous la connaissez!) et... 3 cc de cacao en poudre et 10 cc de pralin en poudre ou plus, selon les goûts.
Réf. Mes petites recettes préférées




#8 Kouky du blogue Cuisine à 4 mains

Le lys dans la vallée :Cupcakes citron pistache

Recette de base et... 1 càs de jus de citron, 50 g de pistaches concassées, Pâte d’amande blanche, jaune et verte, Brillant nacré alimentaire.



#9 Kouky du blogue Cuisine à 4 mains

Cupcakes printaniers

Recette de base et... Crème chantilly, colorants en poudre rose et vert, Petits décors en sucre.


#10 Marie du blogue Marie's cooking

Cupcakes chocolat blanc et pralinoise

Recette de base et... du chocolat blanc fondu ( 180 g ) à la base, et après avoir versé la pâte dans les moules,j'ai planté verticalement une barre de 10 g de pralinoise ( soit pour 18 cupcakes, 180 g de pralinoise , 12 min de cuisson au four préchauffé th 6 et voilà mes cupcakes chocolat blanc et pralinoise ! réf. Marie's cooking



#11 Zaina du blogue La cuisine de Zaina


Cupcakes au chocolat blanc glaçage chocolat blanc

Recette de base et... une tablette de Nestlé chocolat blanc à patisser que j'ai fait fondre et incorporée dans la pâte.


Glaçage: Après la cuisson des cupcakes nappé ceux-ci avec du chocolat blanc et décoré avec une petite perle ou des bonbons pour patisserie (je n'en avais plus) Mais on peut également faire un glaçage au sucre glace ou à la chantilly c'est comme on veut, ce qui est rend ses gâteau toujours unique selon la personne qui les préparent et ses propres goûts. réf. La cuisine de Zaina


#12 Zaina du blogue La cuisine de Zaina

Cupcakes à la pâte de Speculoos nappage pâte de spéculoos

Recette de base et... 3 bonne cuillères à soupe de crême de spéculoos.Après la cuisson laisser refroidir et napper de crème de spéculoos... réf. La cuisine de Zaina



#13 Latikaze du blogue La Ti Ka Ze , une gourmande dans l'Océan Indien

Cupcake Chocorange

Recette de base et... 2 c à s de cacao en poudre non sucré1 zeste râpé d'orange et le jus d'une orange, des morceaux de chocolat noir et un "frosting" : une crème au beurre parfumée à l'orange. réf. La Ti ka ze


#14
Les plaisirs de gourmandise

Cupcakes printaniers

Recette de base et.... pour la décoration:
55g de beurre mou
115g de fromage à tartiner type LP ou du St moret
environ 250g de sucre glace (plus ou moins selon la consistance souhaitée)
du colorant vert
de la pâte d'amandes pour les fleurs
des rubans pour entourer les cupcakes

Préparez la crème pour la décoration en mélangeant le beurre mou et le fromage au batteur. ajoutez petit à petit du sucre glace jusqu'à obtention de la consistance souhaitée, ajoutez un peu de colorant alimentaire vert et mélangez bien.
Décorez le dessus des cupcakes avec le mélange au fromage et laissez durcir au frais.
Pendant ce temps, faites des fleurs avec de la pâte d'amandes en étalant la pâte d'amandes assez finement en une bande rectangulaire et en la roulant sur elle même sans trop serrer.
Déposez les fleurs sur le dessus des cupcakes et entourez les cupcakes avec le ruban.
réf. Les plaisirs de Gourmandise


#15 Cupcakista

cupcakes Sugar Baby Love

Recettes de base et...+ ajouter du colorant rouge
j'ai utilisé du colorant en poudre (attention à doser petit à petit pour obtenir l'intensité désirée)

pour le glacage :
fouetter au batteur 125g de mascarpone et 50g de sucre en poudre pour obtenir un mélange onctueux
ajouter 250 ml de crème entière liquide et monter en chantilly.
parfumer avec 1 CS d'eau de rose ou autre parfum (sirop de violette, de fraise, de coqueliquot)
dresser à la poche à douille
pour le coeur : colorer de la pate d'amande avec du rouge (toujours petit à petit) en malaxant bien
étaler au rouleau et découper les coeurs avec un emporte-pièce
A déguster avec les amours de sa vie réf. Cupcakista




Vous avez jusqu'au 30 avril pour être créatif. Et vous pouvez gagner un super livre sur les cupcakes!!!!

lundi 13 avril 2009

Deux concours...voir trois!

En ce début de semaine post-pascale… point de recette.
Mais deux concours auxquels j’ai envoyé ma candidature :

La première, un concours de madeleines.


Vous devinez?
J’ai envoyé mes madeleines « vaisseau spatial »… pourquoi pas?
Vous trouverez la recette ici : les madeleines extra-terrestres (au thé matcha)

J’ai aussi participé au concours de cupcake! Cupckakes week

Même si je fais un concours de cupcake aussi (sic) !!!!

Avec un beau livre à gagner!

Pourquoi pas?

J’ai envoyé mes cupcakes Choco-Rollo et vu le nombre de commentaires : ceux choco-pralin maison.
Et puis, je me suis dis...pourquoi pas les autres cupcakes aussi! Je me suis lancée de nouveau et j'ai envoyé: les cupcakes de mon enfance, les citrons meringués et le choco Guiness (un vrai coup de coeur!).

C’est à suivre!

En passant, je n’ai reçu qu’une recette pour mon concours de cupcakes.
Donc , n’hésitez pas… les chances sont bonnes!

dimanche 12 avril 2009

Coco-choco, glace choco noir-pralin... Joyeuses Pâques!

De circonstance non?Des œufs…du chocolat et une poule!
Eh oui, c’est Pâques!
Joyeuses Pâques à tous.


Ici, c’est le royaume du chocolat de Pâques à la paraffine.
Je vous dirai (et vous n’apprendrez rien) que je n’aime pas du tout ce genre de chocolat.

Peut-être pour la déco. Que pour la déco.
Il y en a même qui s’aventure à en faire une fondu…ouch!J’aime trop le chocolat pour ça.

Donc aucun chocolat (commercial) de Pâques à la maison depuis belle lurette.
Cette année, j’ai décidé d’offrir à mon troupeau un œuf avec de la glace maison chocolat noir praliné.
Vous reconnaissez l’œuf Kinder… et cette idée de mettre de la glace dans un œuf a été présentée plusieurs fois sur le web.

Mais mon troupeau n’a pas vu, lui.
Donc : belle surprise!

L’intérêt est quand même cette glace au chocolat noir. WOW!


Coco-choco, glace choco noir-pralin
550 ml de lait
550 ml de crème 35% (épaisse)
190g de sucre vanillé
150g de cacao en poudre
2 gros œufs
2 jaunes d’œuf
280g de bon chocolat en morceaux
75g de pralin (ou plus selon le goût)

Faire chauffer le lait et la crème dans une casserole, ajouter le sucre vanillé.
Battre les œufs et le cacao. J'aime bien utilisé le cacao de Cacao Barry en poudre. Y ajouter un peu du mélange de lait chaud. Continuer à battre. Attention de ne pas tout verser la chaleur ferait coaguler trop rapidement les œufs créant des grumeaux.
Ajoutez à la préparation de lait et de crème, le chocolat en morceaux. Une fois que tout le chocolat est fondu, ajoutez le mélange d'oeufs en continuant de brasser.
Faire cuire le mélange sur feu doux pour qu’il devienne un peu plus épais.
Mettre le mélange dans un bol, recouvrir de pellicule plastique et mettre au réfrigérateur.
Une fois l’appareil de glace complètement refroidi, transvidez-le dans votre sorbetière.
Tourner 30 minutes (ou selon votre sorbetière), ajouter à la toute fin le pralin.
Ouvrir les œufs Kinder délicatement, remplir chaque demi-coque de glace. Refermez-les. Essuyez le surplus, remettez-les dans leur papier et mettez-les au congélateur.

Voilà, au moment de servir, vous pourrez enlever le surplus de glace avec un couteau, y mettre un ruban.
PS1 je mets toujours des gousses de vanille ouvertes dans mon sucre… ce qui fait du sucre vanillé à moindre coût.

PS2 mon troupeau était drôlement content de retrouver les Kinder…moi qui pensait qu’ils (9, 12,13,16 ans) étaient trop vieux! Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour les Kinder.
PS3 M. Gourmand s’est plaint de ne pas avoir d’œuf…

Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour les Kinder !

Imprimer la recette: Glace coco-choco noir pralin

mardi 7 avril 2009

Quartier chinois: pâtisserie Harmonie


Dans le quartier chinois de Montréal, se cache une belle pâtisserie…presque nouvelle!
Juste sur un coin de rue; La pâtisserie Harmonie.

Outre les thés, les bubbles tea et autres boissons, vous y trouverez de belles pâtisseries sucrées ou salées de fort belle qualité et à un prix plus que raisonnable.
Et leur fraîcheur, quasi irréprochable.

Seul petit point: je préfère de loin la crème pâtissière française que la « costarde » chinoise mais bon… restons alors dans la traditionnelle « fève rouge » !
Le fonctionnement: vous prenez un plateau, une pince et vous prenez ce que vous désirez. Une fois votre sélection faite, vous vous dirigez vers les caissières (très souriantes) qui vous emballent le tout.
Simple!

Cela vaut le détour assurément.

Voici ma sélection, il va s'en dire que j'ai partager avec mon troupeau!

1. Crème Momo (genre de "costarde"...)
2. Gâteau de Savoie (très chinois ce gâteau?!?!)
3. Pouding danois (lui aussi, très chinois… mais très léger , toujours avec une genre de "costarde")




4. Hokkaïdo (petit pain sucré)
5. Taro





Gâteau éponge au thé vert (délicieux...aérien... d'une "sponge-osité" surprenante!)

Profitez d’une belle journée ensoleillée pour allez flâner au quartier chinois…
De ce fait, vous pourrez arrêter chez

Pâtisserie Harmonie
Quartier chinois
85, rue De La Gauchetière Ouest
Tél.: 514 875-1328

dimanche 5 avril 2009

Pralin maison avec une touche de...sirop d'érable!

Enfin, je me suis trouvé un robot qui répond à mes aspirations… après avoir brûlé (voir un peu trop insister avec) mon mélangeur pour une pâte de pistaches.

Il est merveilleux ce robot!
Un Cuisinart, 4 tasses. Un mini qui a du mordant.

J'ai donc osé lui faire mordre dans les noisettes… noisettes pralinées bien entendu.
Il a réussi le test haut la main!
Je pourrai donc réessayer ma pâte de pistaches un de ses quatre.

Facile comme tout faire un pralin maison. J'ai ajouté un ingrédient bien de chez nous : du sirop d'érable. Nous sommes en plein dans le temps des sucres.
Profitons-en!
La recette de base est celle de Pierre Hermé, mais j'y ai donné une touche québécoise avec le sirop d'érable.


La recette de pralin maison

200g de noisettes
30 ml d'eau
100g de sucre vanillé
30 g de sirop d'érable (petite touche de l'Amoureuse des desserts!)

Faites griller au four les noisettes, surveillez-les bien.
Faire fondre dans une poêle l'eau et les sucres.
Avec un thermomètre, porter à 121°C.
Ajouter les noisettes grillées et les enrober de sucre.
Le sucre se cristallisera autour des noisettes, ne vous inquiétez pas, c'est tout à fait normal!
Ensuite il caramélisera (il faut être patient!)
Une fois caramélisées, bien brillantes, mettre les noisettes sur du papier sulfurisé.
Laisser refroidir, durcir.
Vous n'aurez qu'à passer le tout dans un bon robot!



Attention de ne pas surestimer votre robot!
Si vous êtes assez patient et si (surtout!) votre robot vous le permet, continuez à mélanger et vous pourrez avoir une pâte de praliné. Car en continuant à mélanger, les noisettes rendront leur huile et une pâte se formera.

Ce pralin s'ajoute dans vos glaces, gâteaux, cupcakes, dans votre yaourt etc.


C'est tellement bon!
Pour moi: une de mes matières premières préférées.

De plus, bien emballé c'est un joli cadeau gourmand.

Voilà!