Un cours de cuisine, une façon différente de découvrir un pays!

J'adore découvrir un pays par sa gastronomie. Mais ça, vous l'aurez devinez.
J'aime comprendre, sentir, goûter, vivre la cuisine du pays visité.

La meilleure façon pour moi, c'est de suivre un cours sur place. Depuis mon tout premier cours à Paris, en 2006 (confection de macarons), j'essaie de réserver un cours lors de mes voyages.
Je le place au tout début de mon périple. De cette façon, j'ai toutes les recommandations du chef: les marchés, les aliments à découvrir, les lieux à visiter, les restos à ne pas manquer, les incontournables etc.
C'est assez gagnant.

J'ai pu de cette façon apprendre plusieurs techniques de pâtisseries et le foie gras à Paris, travailler le chocolat à Versailles, apprendre à faire une paëlla à Barcelone, un magnifique poulet à Lisbonne, des pâtes à Rome, du gelato à Bologne et j'en passe.

Cette fois-ci, c'est à Prague que s'est déroulé mon cours. J'ai pu avoir un choix de menu, génial! Et en plus, puisque nous étions trois à nous inscrire, nous avons eu la possibilité d'avoir un chef parlant français.

Il est bon de communiquer directement avec l'école de cuisine, vous pourriez être surpris des services qu'ils peuvent vous offrir. Ce fût le cas pour cette école de Prague: Chef Parade
J'ai eu une très bonne expérience avec eux, je les recommande.
Bonne communication avant le voyage et surtout un bon cours avec un chef sympathique Michal . 


Cette école offre plusieurs types de cours mais ce qui nous intéressait c'était 
la cuisine typique tchèque.

Le jour dit, nous avons donc appris à faire: de la ''Kulajda'' (soupe aux champignons et pommes de terre), une goulash au porc avec des ''Carlsbad dumplings'' et pour finir le repas en beauté , un strudel aux pommes.
Pensez-y, quand vous prenez un cours, vous mangez ce que vous cuisinez. Cela vous fait un repas de moins à penser, à prévoir. C'est un deux pour un!
En plus, la majorité du temps, un verre de vin ou une boisson accompagne le repas. Génial, non?!?
J'avoue, je suis vendue à ce principe.

Nous avons ajouter à notre cours, une visite au marché d'Holešovicejuste à côté. Intéressant d'avoir un aperçu des produits offerts localement, des goûts des tchèques, de vivre cette ambiance du marché etc. Une belle introduction au cours qui suivait.

Holesovice est un marché couvert, le plus grand de Prague, situé dans les anciennes halles. On y retrouve plus ou moins 75 kiosques de produits locaux. J'ai pu y acheter entre autres, du cumin (entier et broyé) qui est différent de celui que l'on vend ici. Il est plus parfumé, avec une pointe d'agrume. Il donne une magnifique goût au pain, un petit ''kick'' fort intéressant. Bien hâte de l'essayer dans mon pain...mais je m'écarte du sujet.

Il faut calculé un bon 3-4 heures pour ce genre de cours (3 services) et le repas. C'est vite passé, croyez-moi. Et surtout tellement instructif.
La cuisine tchèque est un amalgame de plats venant d'Hongrie, de Russie, d'Allemagne. N'oublions pas que ce pays ne l'a pas eu facile: occupations, changements de régime politique, pauvreté ont définitivement teinté leur histoire gastronomique. C'est une cuisine réconfortante, plus souvent qu'autrement à base de pommes de terre et de pain. 

J'ai eu un méga coup de coeur pour la Kulajda, la soupe. J'ai adoré!
Cette soupe est réconfortante, goûteuse. C'est une soupe que je referai assurément. On y retrouve des champignons sauvages, des pommes de terre, de la crème sûre, de l'aneth.


Deuxième plat de notre cours, la goulash. Je connaissais ce plat, l'ayant déjà goûté étant jeune (le conjoint de ma tante est hongrois, il en apportait à la maison) et j'adore. C'est mon style de plat d'hiver, un bon mijoté. 

Par contre, c'était la première fois que je le goûtais à base de porc. Plus rapide, cela demande moins de temps de cuisson. Je ne pourrais dire si je préfère la version avec du porc à celle du boeuf mais ce qui a attiré mon attention c'est l'accompagnement.
La goulash était accompagné de dumplings. Enfin, ce qu'ils appellent "dumplings" car pour moi un dumpling ce n'est pas ça. C'est plutôt un petit chausson chinois mais bon. 
Ma curiosité m'a poussé à vérifier la définition de "dumpling" ce qui a donné: "...boulette de pâte que l'on cuit à l'eau ou à la vapeur."
OK. 
C'est une drôle de recette, le principe est simple faire un pain avec du pain.
Oui! Oui! C'est une façon de récupérer le pain rassis, les vieilles biscottes.
On mélange les cubes de pain, les morceaux de biscottes avec du lait, des oeufs, des aromates (ici du persil) et hop! dans l'eau pour le cuire. C'est presque magique.
Une fois le mélange fait, on le met dans du papier film. Il ne faut pas du tout qu'il entre en contact avec l'eau et on le laisse cuire. On le vérifie avec un cure-dent comme un gâteau mais attention à l'infiltration d'eau.  
Cela donne un pain moelleux, au goût de persil et parfait pour absorber toute la bonne sauce du mijoté. Magique, je vous dis. 
J'en ai fait au troupeau depuis mon retour et ils ont beaucoup aimé. Cela change des pâtes, du riz ou de la purée.








Comme dernier service, nous avons cuisiné un strudel aux pommes. Il était bon ce strudel, les pommes étaient bien compotées comme je les aime et je ne sentais pas du tout les raisins secs.
Je n'aime pas les raisins secs mais je voulais y goûter. Bon d'accord, les raisins avaient macérés dans le rhum leur donnant une belle tendreté. Les noix, ajoutés à la garniture, apportaient du croquant à ce dessert.  

Je m'aperçois que je n'ai pas beaucoup de photos.  
Avais-je trop faim ou me donnant le droit au dessert, je n'ai plus déclenché le bouton de mon appareil?
Nenni, j'étais trop occupé à jaser "bouffe" avec le chef, c'est plutôt ça. 
J'adore jaser bouffe avec un passionné!
Car pour manger, nous avons bien mangé (trop même pour un dîner)C'était délicieux.

J'ai vraiment aimé apprendre quelques rudiments de la cuisine tchèque. 
Je referai les recettes, c'est aussi ça le but. De cette façon, nous faisons voyager notre famille, nos amis à travers la nourriture.
Et pour moi mes souvenirs de voyage sont avant tout gustatifs!

Chef Parade "cooking for tourists"
Bubenské nábř. 306/13, building no. 36, 
170 00 Prague 7 - Holešovice
sabina@chefparade.cz

Bonne classe!
Et surtout n'hésitez pas.

Commentaires